hg S’enregistrer Forum sur David James Elliott

Forum sur David James Elliott Index du Forum

hg David James Elliott, de sa vie à sa carrière, enfin la vie de cet homme !
hg
FAQ FAQ Rechercher Rechercher Membres Membres Groupes Groupes Profil Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Messages Privés Connexion Connexion
Une décision qui peut tout changer... (Terminée)
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  > 
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur David James Elliott Index du Forum -> FanFic -> Tout public -> Ginie
hg Sujet précédent :: Sujet suivant   hd
Auteur Message
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 262
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Dim 25 Nov - 18:16 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

Auteur: Ginie
Email : vdr30@hotmail.com
Disclaimers : Les personnages ne m’appartiennent pas, mais sont la propriété
de Donald P. Bellisario et de la CBS…
Genre : Romance (H/M)
Spoilers : aucun
Résumé : ????
Note de l’auteur : Merci à Sylvie pour sa relecture



                                              Une décision qui peut tout changer



_________________


Dernière édition par Ginie le Ven 28 Déc - 21:58 (2007); édité 1 fois 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






Posté le: Dim 25 Nov - 18:16 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Revenir en haut
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 262
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Dim 25 Nov - 18:23 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

Ca commence juste après le Paraguay, l’Amiral n’a pas repris Harm et il n’a pas connu Mattie….



Appartement de Harm
Union Station
Washington DC

Un orage venait d’éclater au-dessus de la Capitale, le ciel déversait des trombes d’eau, des nuages noirs semblaient raser les toits. Dans son appartement, Harmon Rabb Junior avait l’esprit aussi tourmenté que la météo. Il tournait en rond du salon à la chambre et inversement. A bout de rage, il tapa du poing sur le bureau, envoyant à terre plusieurs objets dont la photo de son père !
 
Il s’arrêta net, ramassant le précieux cliché, le verre protecteur avait résisté…. Un miracle ! Il eut un sourire attendri envers ce portrait qui ne le quittait jamais.
«Désolé Papa…  Je ne suis qu’un idiot…. Pourquoi me suis-je laisser guider par mes sentiments ? J’ai tout perdu… Mon boulot au JAG, celui à la CIA et pour couronner le tout, Elle…. Le message a été clair ! Elle m’a franchement dit qu’il n’y aurait jamais de « nous »…. J’ai tout perdu … Tout et pour qui ? Cet abruti de Webb qui a failli la faire tuer dans une de ses histoires insensées. Sincèrement Papa je me demande ce qu’elle peut bien lui trouver ! Mais c’est ma faute… Si j’avais su lui dire ce que je ressens pour elle, au bon moment… Mais non, j’ai toujours voulu respecter ce fichu règlement… Ou je l’ai cru… J’avais peut-être peur de m’engager tout simplement…. Maintenant c’est trop tard….. ».
Ces mots résonnaient dans sa tête, comme son long monologue. Il avait tout perdu, ses amis, son travail, et surtout Mac !
La sonnerie du téléphone le sortit de ses sombres pensées. Il ne décrocha pas,  attendant  que le répondeur lui révèle la voix de son interlocuteur.
- Harm, répondez-moi, je sais que vous êtes chez vous ….
Les yeux rivés sur l’appareil, il ne bougea pas. Il ne voulait pas lui parler. Oh non ! Par pour le moment en tout cas…
« Sarah Mackenzie, vous m’avez eu une fois, mais c’est fini. Vous ne m’aurez plus…. »
Dès qu’elle eut raccroché, il prit son téléphone…
- J’aimerais réserver une place  pour San Diego, s’il vous plaît.
- Nous avons un vol, ce soir 22h00, est-ce que cela vous conviendrait Monsieur  ?
- C’est parfait
- La réservation sera à quel nom ?
- Harmon Rabb Jr
- Votre place est réservé Monsieur Rabb. Le billet est à votre disposition à nos guichets
- Merci Mademoiselle.
- A votre service Monsieur.
Il raccrocha à la fois soulagé et inquiet. Quitter Washington était sans doute la meilleure solution, mais elle ne réglait pas tout ! Il alla cependant préparer ses bagages.
 
Il avait la journée devant lui. Il ne voulait plus revenir ici, il lui fallait donc ranger toutes ses affaires, et mettre tous ses meubles, dans un garde meubles après avoir averti le propriétaire. Il était un peu plus de 20 h 00 quand tout fut réglé. Il décida de partir, il prendrait un léger repas à Dulles.
 

Aéroport Dulles -  Washington DC
Il déposa ses valises et prit son billet. Il était triste de quitter cette ville. Il laissait derrière lui plus de dix années de sa vie, de sa carrière. Des amis sincères, il songea à AJ. Jr et aux enfants qu’il n’aurait pas….. Mais c’était mieux comme ça, il ne voulait plus souffrir pour ou à cause d’elle. Il ne l’oublierait jamais, il le savait. Tout comme il était certain de jamais  aimer quelqu’un d’autre comme il l’aimait « Elle »…
 
Il prit son avion, sans que personne ne se doute de quoi que ce soit.  Malgré la destination qu’il avait choisie, il n’avait rien dit de ses intentions à sa Mère !
Pendant ce temps, Mac arrivait au pied de l’immeuble de Harm. Ne voyant pas de lumière, elle décida qu’il valait mieux revenir demain. Mais elle eut le pressentiment que quelque chose n’allait pas, elle prit une grande inspiration, hésita quelques minutes et monta …
 
Elle frappa à la porte mais personne ne lui répondit. Sachant où il mettait son double de clés, elle ouvrit la porte… Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant l’appartement pratiquement vide. Il était parti ! Mais pourquoi et ou ?
Elle se laissa glisser à terre au milieu de l’appartement, puis prenant sa tête entre les mains, elle commença à pleurer. Elle resta un moment ainsi, quelques minutes plus tard, elle prit son portable et composa un numéro….
- Allo ?
- Allo, Madame Burnett ?
- Oui…
- Bonsoir, c’est le Colonel Mackenzie…
- Oh ! Bonsoir Mac, est-ce que tout va bien ?
- Harm est parti ! Je suis dans son appartement, il est vide…. Ses vêtements, ses objets personnels et même ses meubles ont été déménagés..  …
- Que c’est-il passé ?
- Tout est de ma faute !
Mac raconta à Trish toute « l’histoire du Paraguay »…
- Voilà. Vous savez tout ! Si vous saviez comme je m’en veux….
- Pourquoi lui avoir dit qu’il n’y aurait aucune possibilité entre vous ?
- Je ne savais plus ou j’en étais, Cette affaire m’avait secouée et lui ne m’a pas dit exactement ce qu’il ressentait.
- Vous saviez qu’il a démissionné pour aller à votre recherche ?
- Oui Madame…
- Et ce n’est pas une preuve assez importante pour vous ?
- Sur le moment je n’en ai pas eu conscience… Et je crois que j’ai eu peur…
- Peur ? De quoi ?
- Qu’il ait fait ça sur un coup de tête.
- Si vous connaissez bien mon fils, vous savez qu’il ne fait rien sur un coup de tête.
- Oui, maintenant je me rends compte. J’ai fait la plus grosse bêtise de ma vie.
- Pourquoi dites-vous cela ?
- Il est parti sans prévenir, sans me donner la possibilité de m’expliquer. Il ne veut plus me voir !
- Je suis désolée mais je ne sais pas où il est. Il ne m’a rien dit. Mais dès que j’ai des nouvelles, je vous préviendrais…
- Merci beaucoup Madame.
- Pas de Madame, Mac, moi c’est Trish ! Vous pouvez venir à La Jolla quand vous voulez, vous serez toujours la bienvenue.
- Merci, ça me touche énormément.
- Mais de rien, c’est avec grand plaisir.
- Alors à bientôt Trish.
- A bientôt Mac.
Elle raccrocha, essuya ses yeux. Personne ne savait où était passé Harm, les Roberts, pas plus que sa propre Mère !.....
« Bon pilote, tu m’as abandonnée, mais je te retrouverai par n’importe quel moyen… Mais j’y arriverai. »
Les jours et les semaines passèrent sans aucun signes de Harm. Trish téléphonait au moins une fois par semaine, pour prendre de ses nouvelles. Elle avait remarqué que Mac n’allait pas très bien…
- Mac, est-ce que tout va bien ?
- Oui ça va… J’ai beaucoup de travail.
- Je ne vous crois pas…
- Vous avez raison, je n’en peux plus, j’aimerais savoir où il est et comment il va… Vous n’avez toujours pas eu de nouvelles ?
- Non hélas ! Je m’inquiète aussi…. Même s’il lui est déjà arrivé de rester sans appeler durant plusieurs semaines.
- Trish, j’ai pris une décision. J’y songe depuis plusieurs jours, je vais démissionner…..
- Avez-vous bien réfléchi, c’est toute votre carrière que vous mettez en balance.
- Je le sais ! Harm a fait la même chose pour moi !
- Mais vous étiez en danger ! ,
- Oui ! C’est certain. Mais ici au JAG, ce n’est plus la même chose sans lui, ma vie n’a plus aucun sens, il faut que je le retrouve… Je lui dois bien ça…
- Mais qu’allez-vous faire ?
- J’ai pensé que s’il a quitté Washington, il n’a pu se rendre que dans deux endroits, à Belleville chez sa Grand-mère et il n’y est pas. Ou dans votre région. Même s’il ne s’est pas manifesté.
- C’est bien réfléchi…. Et si c’est ce que vous voulez, alors faites-le. Nous vous accueillerons de grand cœur. Il y a une maison à louer dans notre rue, si ça vous intéresse, je connais les propriétaires…
- C’est très gentil, mais il me faut un peu de temps pour tout régler ici…
- Je comprends. Prenez votre temps, je serais très heureuse de vous avoir près de nous.
- Je serais très heureuse aussi, je n’ai jamais eu de vraie famille, ça me fera beaucoup de bien de vous avoir près de moi.
- Moi aussi Mac ! Dites-moi quand tout sera fait de votre côté. ET prévenez-moi de votre arrivée, j’irai vous chercher à l’aéroport.
- C’est promis Trish, merci pour tout, à bientôt.
- A bientôt.
Mac raccrocha, partit prendre sa douche, le moral n’était pas très haut… Demain, elle parlerait  à l’Amiral.
 
QG JAG Falls Church
Virginie – Le lendemain matin.
Mac arriva tôt et se dirigeant vers son bureau, rencontra Bud.
- Bonjour Madame
- ….
- Madame ??
- Pardon Bud, je suis désolée…
- Ce n’est pas grave, est ce que tout va bien Madame ?
- Ca va, ça va…
Coastes arriva à ce moment là.
- Madame, l’Amiral vous attend dans son bureau.
- Merci Jen, j’arrive tout de suite. A plus tard Bud…
- A plus tard Madame.
Elle se dirigea vers le bureau de l’Amiral.
- Vous pouvez y aller Madame. Il vous attend.
- Merci Jen.
Mac frappa la porte.
- Entrez !!
- Colonel Mackenzie au rapport selon vos ordres, Amiral.
- Repos Colonel.
- Merci Monsieur.
- Je voulais vous voir. J’ai remarqué…. Disons que j’ai l’impression que vous n’allez pas très bien ces derniers temps…. Je m’inquiète pour vous Mac.
- Je voulais justement venir vous voir, à ce sujet Amiral…. Voilà …. J’ai bien réfléchi, je vais vous remettre ma démission, et quitter Washington…
- Mais Mac !…. Que ce passe-t-il ???... C’est à cause de Rabb ? C’est cela !  
- Avec tout le respect que je vous dois Monsieur, il s’agit de ma vie privée…  
- Vous pensez que c’est de ma faute, n’est ce pas ? Je ne l’ai pas repris et il est parti…
- Je dirais plutôt que c’est « de notre faute » à tous les deux, la mienne pour lui avoir dit qu’il n’y aurait jamais de « nous »…. La vôtre pour ne pas lui avoir rendu son poste au JAG ! Il a tout perdu. Et j’ai également perdu l’homme que j’aime… Je veux tout tenter pour le retrouver. Ce n’est pas ici que j’y parviendrai, je dois faire des recherches, c’est la seule chose qui compte maintenant, je suis désolée Monsieur !
- Etes vous sûr Mac ? Et si vous ne le retrouviez pas, ou s’il ne voulait plus de vous ? Vous auriez tout quitté pour rien ….
- Il l’a bien fait lui, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas le faire aussi.
- Je ne pourrai pas vous faire changer d’avis…
- Non Monsieur, il y a un moment que j’y pense.
- Bien, demain matin vous serez rendue à la vie civile.
- Merci Monsieur, j’aimerais avoir mon après midi, j’ai un déménagement à préparer, et quelques dispositions à prendre pour mon appartement.
- Entendu ! Vous répartirez vos dossiers entre le Lieutenant Roberts et le Capitaine Turner.
- A vos ordres Monsieur. Merci pour tout.
Mac se dirigea vers la porte, avant de la refermer, elle se retourna.
- Vous aurez de mes nouvelles, ça je vous le promets.
- Merci, faites attention à vous Marin’s
- Promis Amiral.
Elle sortit du bureau, et appela tout le monde.
_________________


Dernière édition par Ginie le Dim 25 Nov - 19:19 (2007); édité 1 fois 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 262
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Dim 25 Nov - 18:25 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

- Voilà, je voulais vous l’annoncer moi-même. Je viens de donner ma démission. Je pense aller m’installer en Californie, et essayer de retrouver le Cap… Harm.
- Madame, êtes vous sûre ? Pourquoi nous quitter ? Nous pourrions vous aider ici…
- Je ne le crois pas Harriett ! Avec Bud venez dans mon bureau…  Merci à tous

Bud et Harriett suivirent Mac, une fois arrivés, elle ferma la porte.

- Asseyez vous tous les deux. Je vais vous expliquer pourquoi je quitte le JAG. Harm a disparu depuis des semaines, je ne sais pas où il est, tout comme sa Mère ! Je suis inquiète pour lui, il faut que je le retrouve, en restant ici, je n’y arriverai pas.
- Je vous comprends bien, mais ne nous oubliez pas, et il y a AJ Junior, retrouvez son parrain et revenez au plus vite.
- C’est promis Harriett, je vous tiendrai informés. Embrassez AJ Junior pour nous.
- Ce sera fait Madame.

Mac prit Harriett dans ses bras, elle sentit les larmes couler sur ses joues, elle les essuya du revers  de sa main.

- Je vais distribuer mes dossiers, puis je m’en vais. Plus vite je pars, plus vite je le retrouve…
- Donnez-nous des nouvelles, s’il vous plaît Madame.
- Harriett, il n’y a plus de Madame, c’est Mac ou Sarah, d’accord ? Et  je vous l’ai promis, je vous téléphonerai de temps en temps.

Bud et Harriett quittèrent le bureau, Harriett avait les larmes aux yeux. De son côté, Mac  toute aussi émue, commença à trier ses dossiers, classer divers documents et les redistribua comme demandé par l’Amiral. Un coup d’oeil sur son bureau vide, lui confirma que tout était en ordre. Elle sortit de son bureau, après un dernier regard vers ses amis, elle partit en direction de l’ascenseur ! Une  page de sa vie se tournait ….  Elle arriva chez elle, une demi heure plus tard, les larmes aux yeux, elle se laissa tomber dans son fauteuil.

« Harm où es tu ? Pourquoi es tu parti sans rien dire… Tu me manques tellement…. »
 

Elle prit son portable, elle composa le numéro de Harm, elle ne comptait plus le nombre de fois qu’elle avait essayé de le joindre, mais sans réponse. Elle se dit que peut être cette fois ci… Elle laissa sonner, et sonner encore, mais toujours rien ! Elle déposa son portable sur la table basse et se leva. Elle commencerait ses cartons cette après midi, en attendant elle grignota ce qu’elle trouva dans le réfrigérateur. En quelques jours elle régla ses affaires, rangea son appartement. Elle emportait avec elle outre ses vêtements utilisables sous le climat Californien, quelques objets personnels, les meubles les plus précieux allaient dans un garde-meuble. Un matin, elle prit son portable.

- Résidence Burnett
- Trish, c’est Mac
- Oh, Mac, comment allez-vous ?
- Ca peut aller, je suis presque prête. Je prends mon avion demain à 14 h 00.
- Très bien, je vous attendrai à l’aéroport.
- Merci beaucoup Trish.
- De rien, à demain.
- A demain.

Elle raccrocha et finit de fermer ses dernières caisses, elle n’avait qu’une envie, de partir d’ici et retrouver Harm au plus vite. Elle alla se coucher pour la dernière fois dans son appartement. Le lendemain matin, elle décida de retourner à celui de Harm.

Appartement de Harm
Union Station
Washington DC

Elle entra ayant gardé les clés. Mais toujours aucun signe de lui, rien n’avait bougé, elle décida de lui laisser un mot au cas où il reviendrait.

« Harm,
Vous êtes parti sans rien dire. Pourquoi ? Je suis très inquiète, j’espère que vous allez bien. Je voulais juste que vous sachiez que j’ai quitté le JAG… Je vais vivre désormais en Californie, près de votre Mère. Je suis décidée à vous retrouver… Si vous voyez cette lettre, c’est que vous serez revenu à Washington. Alors je ne vous demanderais qu’une chose, donner de vos nouvelles, même par l’intermédiaire de votre mère, si vous ne voulez plus me parler. Mais faites-le moi savoir, vous me manquez Pilote, j’ai énormément de mal à vivre sans vous. J’aimerais aussi qu’on s’explique sur ce qu’il c’est passé au Paraguay… J’ai fait la pire bêtise de ma vie, et maintenant je le regrette. Je tiens énormément à vous Harm, prenez soin de vous ….

Sarah »

Elle déposa la lettre sur le bar, bien en vue, et sortit de l’appartement. Elle retourna chez elle où les déménageurs avaient déjà chargé la plupart de ses affaires. Elle ferma sa valise, s’assit dessus, et prit sa tête entre ses mains.

« Courage Sarah, il le faut, on va le retrouver…. »

Les déménageurs avaient fini. L’un d’eux l’appela, la faisant sortir de ses pensées.

- Désolé de vous déranger Mademoiselle Mackenzie, mais nous avons terminé.
- Oh merci, je vous téléphonerai pour vous donner ma nouvelle adresse.
- Entendu, à bientôt et bon voyage.
- Merci.

Il partit et elle attrapa sa valise, et s’apprêta à sortir mais au dernier moment elle se retourna, se rappelant toutes les soirées qu’elle avait passées, ici avec Harm !... Elle ferma finalement la porte et laissa au passage, les clés à la concierge, avant de prendre la direction de l’aéroport.
 

Elle arriva juste à temps pour monter directement dans l’avion, elle s’installa, il ne lui fallut que quelques minutes pour s’endormir. Arrivée à San Diego, elle rejoignit Trish.

- Bonjour Sarah, vous avez fait bon voyage ?
- Bonjour Trish, oui j’ai rattrapé un peu de sommeil en retard.
- Parfait ! Venez, vous allez vous installez chez nous quelques jours, le temps de préparer la maison
- C’est très gentil, merci pour tout.
- Arrêtez de me remercier tout le temps, je suis très heureuse de vous avoir près de nous.

Elles se prirent la main et sortirent de l’aéroport, direction La Jolla.

 

-             Maison Burnett
La Jolla - Californie

Franck attendait sur le pas de la porte.

- Franck, pourrais-tu venir nous aider s’il te plaît.
- Bien sûr ! Bonjour Mac, soyez la bienvenue.
- Bonjour Franck ! Merci beaucoup, c’est très gentil de m’accueillir ainsi.
- Venez entrez…

Mac s’avança, elle avait toujours admiré cette maison, elle voulut déposer son sac, mais Trish l’appela…

- Je vais vous conduire dans votre chambre, comme cela vous pourrez vous installer calmement, pendant ce temps je nous prépare un petit encas.
- Je vous suis…
- Voilà j’espère qu’elle vous plaira…
- C’est parfait, mais ce n’est pas la chambre de Harm ?
- Non, elle est juste à côté, si vous voulez y aller… Et la salle de bain est au fond du couloir.
- Je ne voudrais pas aller dans sa chambre sans son accord.
- Vous avez le mien, et puis il n’est pas là… Donc…
- Je ne sais pas…
- Faites comme bon vous semble, je vous laisse ranger vos affaires.

Elle lui répondit par un sourire timide et Trish s’en alla, laissant Mac déballer ses affaires, quand elle eut terminé, elle descendit.

- J’ai fini de tout ranger, j’espère que je ne vous dérange pas…
- Mac !!! Gronda Franck d’un air faussement bourru.

Ils s’installèrent à table, et discutèrent.

- Cet après midi nous irons voir la maison.
- Merci, d’avoir demandé d’attendre que je la vois.
- Vous savez, je connais les propriétaires, ils sont très gentils.
- Et n’oubliez pas que vous êtes ici chez vous. Vous faîtes ce que vous voulez. Ne vous préoccupez pas de nous, lui dit Franck avec un grand sourire.
- Je vous remercie pour tout ce que vous faîtes pour moi.
- Je commence à vous connaître et je sais que mon fils compte énormément pour vous. Vous venez d’abandonner votre carrière pour le retrouver, pour moi, c’est une très belle preuve… D’amour !!!.
- Il l’a fait pour moi !... Hélas je ne l’ai pas vu comme ça, la peur a pris le dessus.
- Ne vous inquiétez pas, on va le retrouver, je vous le promets. Harm n’est pas un garçon fantasque. Il est parti soigner ses peines dans son coin, il a toujours agi ainsi. Et je suis certaine que dans peu de temps nous en aurons des nouvelles. Maintenant, si nous allions la voir cette maison ? Vous me direz ce que vous en pensez.
- Je vous suis… J’ai hâte de la découvrir !
- Alors allons-y Sarah ! Oh pardon, Mac…

- Vous pouvez m’appeler Sarah ! Peu de personne le font, mais cela ne me gêne pas.
- Ca me ferait très plaisir, je trouve que c’est beaucoup plus joli. ET puis ça me fait aussi penser à ma belle mère.
- Bien sûr, après tout c’est mon prénom…
- Bon nous pouvons y aller maintenant…

Elles partirent visiter la maison. En arrivant, Sarah ne sut  que dire ! Elle était magnifique, située au bord de la plage, tout comme celle des Burnett. Trish la tira de ses pensées.

- Alors qu’en dites-vous ?
- Elle est superbe ! J’aimerais rencontrer les propriétaires afin de savoir le montant du loyer. Je n’ai plus de travail, j’espère qu’il ne sera pas trop élevé…
- Le propriétaire ? Vous l’avez devant vous. Et pour le loyer ne vous souciez pas de cela, vous pouvez vivre autant que vous le voudrez !
- Mais…. Cette maison est à vous ?
- Oui, je l’avais achetée pour Harm, espérant qu’il vienne habiter un jour près de nous, ou y prendre ses vacances tant qu’il demeurerait dans la Marine… En attendant je l’ai louée.
- Oh !!! Il ne sera fâché si j’occupe un peu sa maison ?
- Non du tout, il ne sait rien de son existence.
- Je vais vous paraître lassante avec mes remerciements, mais là je ne peux pas faire autrement ! dit elle en riant. C’est un merveilleux endroit merci beaucoup…
- Allons téléphoner, pour récupérer vos meubles…
- Oui et je vais pouvoir commencer mes recherches.
- Sarah ! Ecoutez-moi. Faites attention à vous mon petit. Je ne voudrais pas qu’il vous arrive quelque chose. Que vous soyez déçue.
- Pourquoi dites-vous cela ? Sauriez-vous quelque chose que j’ignore encore ?… Les yeux de Mac devinrent plus sombres encore.
- Ecoutez vous me mettez dans l’embarras car j’ai promis de ne rien dire…..,
-          - ….. Mac fixait Trish, incapable de prononcer un mot
-           Mais je ne peux plus me taire. Il était si malheureux au téléphone lors de son dernier appel. Quand je vous regarde, quel gâchis. Vous êtes dans le même état tous les deux, je ne peux plus vous laisser continuer comme ça. Il faut trouver une solution au plus vite, je n’ai jamais vu mon fils dans cet état pour aucunes femmes.
- Moi non plus, je n’ai jamais ressenti un tel vide pour aucuns de mes ex petits amis. Même pour Mic avec qui je devais me marier. Je ne veux qu’une chose, être avec lui… Il me manque à un point que je n’aurais jamais imaginé, je l’aime tellement.
- Je sais Sarah, venez à la maison, je vais vous montrer quelque chose.
 

Elles retournèrent à la maison de Trish. Arrivées sur la terrasse, cette dernière lui montra un ensemble de maisons un peu plus loin.

- Vous voyez la maison, là bas tout en haut de la colline, la dernière ?
- Oui mais…
- Il est là…. Il a acheté cette maison quand il est arrivé ici. Nous ne l’avons su il y a quelques semaines à peine. Il m’a téléphoné pour m’avertir et m’a demander de n’en rien dire. Il ne veut voir personne. Je lui ai parlé de vous et des Roberts. Je lui ai dit votre inquiétude  à son sujet, que vous aviez démissionné pour afin de le chercher. Il a été très surpris.
-          Lui avez-vous parlé de ma venue ici ?
-         Non je n’ai rien dit de ce déménagement. Je crois que c’est à vous de lui dire quand vous serez prête…
- Je vais y aller tout de suite, il faut que je le vois …
- Sarah !  Ne brusquez pas les choses. Vous n’avez pas de recherches à faire, alors prenez votre temps et surtout essayez de ne plus vous fâcher tous les deux…
- J’aimerais tellement le voir…
- Je sais …. Venez…

Trish la prit dans ses bras, Sarah pleurait doucement sans même s’en rendre compte. Elle ne comprenait qu’une  chose : il ne voulait plus la voir, et c’était de sa faute. Elle essuya ses larmes et partit vers la plage, elle avait besoin d’être seule. Elle s’installa sur le sable et prit sa tête entre ses mains… Elle ne savait plus quoi faire, devait-elle aller le voir ou attendre ? Elle ne savait plus où elle en était. Toutefois, il était là bien vivant, et à deux pas de là où elle vivait…..
 

Elle resta là encore un moment puis rentra. Elle ne vit pas l’homme caché derrière une haie la suivant du regard jusqu’au moment ou elle rentra dans la maison. Quand elle ne fut plus dans son champ de vision, il poussa un soupir de tristesse.

_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 262
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Dim 25 Nov - 18:27 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

-            
« Pourquoi est-elle venue ici ? Est-ce que ma mère lui aurait dit ? Il va falloir que nous parlions  Sarah Mackenzie, mais pas maintenant… »

Il retourna chez lui, s’installa dans son fauteuil, réfléchit encore et encore….  Il finit par s’endormir, des images de Sarah plein la tête.

 

De son côté Sarah n’arrivait pas à dormir. Accoudée à la fenêtre elle observait la maison de Harm. La lumière y brillait, il ne dormait pas ! Elle pensa qu’elle devait aller le voir, mais se ravisa, elle craignait sa réaction.
 

Elle s’installa sur son lit, prit l’album photos qu’elle avait emporté avec elle…. En le feuilletant, elle tomba sur la photo d’eux deux avec AJ Junior… Ils avaient l’air d’une famille. Une nouvelle larme coula sur sa joue, elle finit par se coucher, ne lâchant pas sa photo. Quelques minutes plus tard, elle s’endormit enfin, épuisée par une longue journée.

Le lendemain, elle se réveilla au milieu de l’après-midi, elle prit une douche et descendit, elle rencontra Franck.

- Vous avez bien dormi ?
- Ça faisait longtemps que je n’avais pas si bien dormi. Je suis désolée de me lever si tard !
- Tant mieux ! Ne vous excusez pas. Trish est sur la terrasse, si vous la cherchez…
- Merci Franck.

Sarah alla rejoindre Trish sur la terrasse.

- Bonjour Trish.
- Oh !! Sarah, je ne vous ai pas entendu arriver.
- Désolée de me lever si tard et de vous avoir fait peur…
- Ce n’est rien ! J’étais dans mes pensées, ce n’est pas grave…  Et vous aviez grand besoin de sommeil.
- Je suis aussi très souvent dans mes pensées… J’ai très bien dormi, mais j’ai eu beaucoup de mal à trouver le sommeil….
- Je sais, je vous ai entendue…
- Désolée… Je ne voulais pas vous déranger…
- J’ai le sommeil léger et vous ne m’avez pas dérangée. Cessez de dire des bêtises s’il vous plaît…

Sarah s’installa sur la balancelle à côté de Trish…

- Je peux …. ????

Trish acquiesça, elle se serrèrent dans les bras l’une de l’autre ….

- Merci, j’en ai besoin. J’ai décidé d’aller le voir… Il le faut…
- Je comprends, c’est très difficile pour moi aussi de le savoir tout près et d’être privée de sa présence…
- Merci de votre réconfort, d’être là pour moi ! Harm faisait cela autrefois….
- Je le sais !
- Je vais tout essayer pour arranger les choses avec lui.
- Je vous fais confiance, et dites-lui que j’aimerais le voir, et lui parler.
- Je passerai le message, promis Trish ! A tout à l’heure.
- A tout à l’heure.

Sarah se changea, elle mit une longue jupe et un petit débardeur blanc. C’est le cœur battant la chamade qu’une demie heure plus tard elle se dirigea vers la maison de Harm. Arrivée devant la porte, elle hésita à frapper.
 

Elle respira un grand coup et frappa à la porte. Pas de réponse ! Elle se demanda pourquoi il ne répondait pas, peut être qu’il ne voulait pas la voir ? Etait-il parti faire une course, elle se décida à attendre un moment…

Deux heures passèrent sans que rien ne se passe. Elle commença à s’inquiéter. Elle se leva profondément déçue et repartit en direction de chez Trish.
 

Pendant ce temps, Harm la regarda partir, caché à l’étage, il n’avait pas eu le courage de lui ouvrir, il n’était pas prêt à « l’affronter », pourtant il n’avait qu’une envie la tenir dans ses bras et l’embrasser. Quand il ne la vit plus, il prit sa voiture en direction de San Diego, il se retrouva dans un bar où il commanda une bière, puis deux…
 

Plus les heures passaient, plus il buvait. Une jeune femme blonde entra dans le bar et après l’avoir observé un long moment, vint s’installer juste à côté de lui.

- Bonjour !
- Salut !
- Ca n’a pas l’air d’être la grande forme…
- Non pas vraiment…. Et vous êtes ??
- Clara Madison et vous ? Elle répondit presque timidement, subjuguée par le magnifique regard bleu qui venait de se poser sur elle
- Harmon Rabb Junior !
- Harmon ?
- Eh oui, j’ai hérité du prénom de mon père.
- Prénom peu connu…
- Et très difficile à porter… Mes amis m’appellent Harm.
- Ah bon ! Et que faites vous dans la vie ?
- Là ça devient compliqué…
- Pourquoi ?
- J’étais avocats dans la Marine
- Etais ?
- Oui « étais », j’ai démissionné, il y a quelques mois…
- Est-ce que ce serait trop indiscret de vous demander pourquoi ?
- A cause d’une femme…
- Une femme ???
- Oui elle était ma coéquipière depuis 9 ans. Elle est partie sur une mission très dangereuse, j’ai eu un mauvais pressentiment, j’ai demandé à notre supérieur d’aller aller à son aide, et il a refusé….
- Et vous avez démissionné pour aller la chercher…
- Oui et quand je l’ai sortie de cette sale embrouille, elle est partie avec le gars qui l’avait fait partir là-bas…. Alors j’ai décidé de tout quitté, Washington, la Marine et elle… Surtout elle…
- Mais ? Parce qu’il y a un « mais »… N’est-ce pas ? Clara suivait dans les yeux d’océan tout le cheminement douloureux de son nouvel ami….
- Je viens d’apprendre qu’elle a démissionné aussi… Pour me retrouver partait-il ! Mais ce que je ne savais pas c’est qu’elle est venue habiter ici.
- Oh ! Et je suppose que vous allez vous revoir….
- Je n’en sais rien…. Je suis entrain d’y réfléchir. C’est pour ça que je suis venu boire un verre.
- Vous changer les idées est une bonne chose, toutefois je ne suis pas  convaincue que vous trouviez la réponse dans la bière ! Ce n’est pas votre genre ! Mais c’est bien pour moi, j’ai fait une très belle rencontre…
- Ah oui ?
- Oui, je vous trouve très charmant… Je ne suis pas la première à vous le dire…
- Et ?
- Et je trouve que votre amie a fait une belle bêtise, si j’étais à sa place, je n’hésiterais pas.
- Intéressée ?
- Humm !.... Oui, pourquoi pas !

Il lui prit la main, l’emmena à l’extérieur. Il tenta un baiser, elle y répondit. Il décida de l’emmener chez lui… Les bières avaient un peu embué son esprit. A aucun moment il n’avait imaginé en rentrant accompagné, se trouver devant Mac endormie contre la porte d’entrée ! Elle s’était  assise par terre attendant visiblement son retour. Le bruit de la voiture la réveilla, quand elle le vit avec la fille dans ses bras, elle partit en courant, le visage ruisselant de larmes.
 

Harm de son côté retrouva ses esprits. Il était gêné, il lui avait fait du mal. Il envoya voler d’un violent coup de pied un pot de fleurs malheureusement posé à portée. Quelques minutes plus tard, il rentra chez lui avec Clara.


Elle hésita…

- Harmon, je ne crois pas que ce soit une bonne idée…
- Pourquoi ? Tu sais, c’est elle qui m’a dit qu’il n’y aurait jamais de « nous »… J’ai donc décidé de vivre ma vie avec ça. Je n’ai pas le choix, je veux avancer maintenant et j’aimerais faire plus ample connaissance avec toi…
- Tu en es sûr Harmon ?
- Harm, appelle-moi Harm, oui je suis sûr…

Il l’attira à lui, l’embrassa encore et encore. Clara s’abandonna, songeant que cette aventure n’avait pas beaucoup de chance d’aller bien loin, mais il  était tellement touchant et tellement séduisant… Elle aurait été folle de le repousser !
Sarah arriva chez Trish en larmes, cette dernière l’arrêta en la voyant courir en pleurant.

- Sarah, que c’est il passé ?
- …. ;
- Sarah parler moi…
- ….
- Vous l’avez vu…

Elle acquiesça, mais n’arrivait pas à parler…

- Et alors ?? Dites !
- Il…. Il n’était pas là… J’ai voulu l’attendre… Je me suis assise sur le pas de la porte, et comme il n’arrivait pas, je me suis endormie là par terre… Au bout d’un moment, j’ai entendu du bruit, je me suis réveillée, j’ai levé mes yeux, et ….
- Et ?
- Il était devant moi… Avec une jeune femme blonde qu’il tenait par la taille…
- Mais… Qu’est-ce qu’il c’est passé pour qu’il change comme cela ! Lorsque je lui ai parler au téléphone il avait l’ai si triste, et si malheureux ! Je ne comprends pas…
- Il a voulu changer de vie sûrement. Il ne me veut plus dans sa vie, je vais devoir vivre comme ça, je n’ai pas le choix…. De toute façon, tout cela est ma faute…
- Non Sarah, il a sa part de responsabilité !
- Je ne sais plus du tout, je vais aller me coucher. Je suis désolée mais j’ai envie d’être un peu seule…

La semaine passa très vite. Toutes ses caisses enfin arrivées, Mac s’installa dans la maison que Trish lui louait. Elle rangea ses affaires modifiant ça et là l’aspect des diverses pièces. Durant ces moments, son esprit était occupé… Elle en venait presque à oublier sa « rencontre »  avec Harm. Mais lorsque tout fut en place, elle se sentit vidée, inutile, désemparée. Elle prit l’habitude de s’installer dans un grand fauteuil, où elle passait des heures. Elle n’avait plus envie de faire quoi que ça soit. Son moral était des plus bas, elle ne mangeait guère et  ne sortait pas beaucoup.
 

Trish était inquiète… Elle trouvait le maximum de prétexte pour venir rendre visite à la jeune femme, mais craignait d’être importune. Un matin, elle frappa comme à l’ordinaire.

- Sarah ? C’est Trish…
- Entrez, je suis dans le salon…
- Bonjour, comment allez-vous ?
- Ça peut aller Trish, merci…
- Et moi je suis la Reine d’Angleterre ! …
- Trish, je n’ai pas trop envie d’en parler…
- Il le faut pourtant ! Je suis inquiète Sarah ! Avez-vous déjeuné ce matin ?
- Non, je n’ai pas faim...
- Et hier ?
- Une barre de chocolat dans la journée, j’ai eu largement assez…
- Sarah, il faut vous nourrir. Vous ne tiendrez pas longtemps à ce rythme là. Vous sous détruisez, c’est tout. Il faut vous relever et continuer d’avancer…
- Je crois que je n’en ai plus la force ! Sans lui, plus rien n’a d’importance…

Trish regarda Sarah un instant…

- Je dois partir Sarah, mais je repasserai ce soir et nous en reparlerons…
- Comme vous voudrez…

Trish rentra chez elle le cœur serré…  Cette petite était en train de sombrer, et elle n’y pouvait rien !

- Franck, je ne sais plus quoi faire, elle va de plus en plus mal, crois-tu que si j’allais voir Harm, il m’écouterait ???
- Essaye, tu verras bien…
- Il faut que je lui parle…


Trish prit son courage à deux mains et partit en direction de la maison de Harm…

La porte était close, mais elle aperçut la voiture. Il était là !

- J’arrive… Oh Maman !
- Bonjour Harm, je ne te dérange pas ?
- Euh… Non, mais entre, je t’en prie…
- Merci…

Une jeune femme arriva, Trish la regarda puis tourna les yeux vers son fils.

- Maman, je te présente Clara. Clara, voici ma mère, Trish.

_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 262
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Dim 25 Nov - 18:28 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

- Enchantée Madame.
- Oui, c’est ça enchantée, Mademoiselle…
- Maman ??
- J’aimerais te parler, mais seul …
- Je vais aller faire quelques courses, ne t’inquiète pas Harm…
- Merci…
Clara prit son sac, embrassa Harm et sortit de la maison.
- Qu’est ce qui t’amène Maman ?
- Je sais que tu m’as demandé de ne pas de déranger…. Mais il y a des limites à tout ! Tout d’abord qui est cette jeune femme ? Ne me dis pas que tu es amoureux, je sais très bien que c’est faux ! Alors cesse de faire l’idiot avec elle… Tu risques de la rendre malheureuse !
- Comment peux-tu le savoir, tu lis dans mes pensées ?
- Non, mais je te connais bien et je le vois dans tes yeux…
- Pfff…
- Harm, à cinq minutes d’ici, j’ai une jeune femme entrain de se détruire, à cause d’un manque de communication… Tu vois de qui je veux parler je suppose ?
- Qu’est ce que tu veux dire par là ???
- Sarah, ne mange plus, ne sort plus de chez elle, elle reste des heures prostrée dans un fauteuil…  J’ai très peur Harm… Et malgré ma présence et celle de Franck, rien n’y fait !  
- Je n’ai  fait que respecter son choix, je n’ai d’ailleurs pas eu la possibilité d’agir autrement.  Que voulais-tu que je fasse ? Aller casser la figure de Webb, et celle de l’Amiral qui n’a pas voulu me réintégrer, pendant que j’y étais ! J’ai dû accepter mon sort et essayer de vivre avec ce qui me restait ! C’est-à-dire pas grand-chose ! Crois-tu que ce soit tous les jours facile, quand je sais qu’elle vit à deux pas d’ici…. Mais je regrette Maman, elle m’a rejeté, je ne vais pas rester seul toute ma vie…
- Tu n’es qu’un idiot, tu as une femme qui t’aime, et que tu aimes aussi, ne me dis pas le contraire. Alors pourquoi passer ton temps à t’amuser avec la première femme venue… Je te le répète, je n’ai rien contre cette jeune femme en particulier. Mais quel jeu joues-tu ?
- Je fais encore ce que je veux de ma vie, Maman, et si Mac veut me parler, elle sait ou j’habite…
- Ne dis pas de sottises, le jour où elle est venue pour te parler, tu es rentré chez toi avec cette blonde…. Elle est arrivée à la maison dans un état effroyable à tel point que nous n’avons pas accepté qu’elle reste seule. Elle a passé quelques jours à la maison au lieu de s’installer dans celle que je lui loue. Depuis, elle a juste rangé ses meubles et ses affaires…. Comme je te l’ai déjà dit, elle passe le plus clair de son temps assise dans ce fauteuil qu’elle ne quitte que pour aller à la cuisine ou à la salle de bains…. C’est tout ce que je l’ai vu faire… Même dormir, elle dort dans le salon…. Réfléchis un peu…
Trish n’attendit pas la réponse de son fils et quitta la maison sans ajouter le moindre mot, elle rencontra Clara.
- Je n’ai rien contre vous Mademoiselle, mais je sais que Harm n’est pas amoureux de vous. Il aime une femme depuis plus de 9 ans… Si j’étais à votre place j’aurais une discussion avec lui…. Je parle dans votre intérêt, afin de vous éviter des désillusions. Ne croyez pas que ça va durer…
- Pourquoi me dites vous cela ?
- Pour les raisons que je viens de vous exposer ! Harm est mon fils et je le connais bien ! Je sais qu’il aime Sarah plus que tout au monde, d’autres que vous en ont fait les frais…
- Sarah ???
- Oui Sarah ! Ils travaillaient ensemble au JAG à Washington, ils étaient plus liés que les doigts d’une même main… Il a brisé sa carrière pour elle…
- C’est elle, que l’on a retrouvée assise par terre près de la porte ?
- Oui…
- Merci Madame ! Je comprends mieux maintenant. Je vais avoir une discussion avec Harm…


Clara rentra dans la maison, et remarqua que Harm était nerveux…
- Que se passe-t-il ?
- Rien, ma mère m’a un peu énervé… Ce n’est rien…
- Tu es sûr ?
- Oui…
- Je ne sais pas pourquoi, mais je ne te crois pas…
- Pourquoi ?
- Raconte-moi…
- Non ! Je regrette, mais je n’en ai pas trop envie… répondit Harm d’un ton sec.
- C’est à cause de Sarah, n’est ce pas ?
- Qui t’a parlé de Sarah ? Ses yeux s’assombrirent.
- Ta Mère !…
- ….
- Explique-moi, Harm. Je n’ai pas envie d’être une roue de secours supplémentaire…
- J’ai travaillé avec elle pendant 9 ans, c’était ma meilleure amie…
- Je suis au courant de cela. Continue…
- Elle a été envoyée sur une mission de la CIA, au Paraguay… Il s’interrompit un instant avant de reprendre la voix enrouée. Après quelques jours, j’ai eu un pressentiment. Nous n’avions pas de nouvelles et ne pouvions pas entrer en communication. J’ai voulu aller la chercher, mais l’Amiral, notre patron n’a pas voulu me laisser partir, alors j’ai démissionné… Quand je suis arrivé là-ba, je ne savais pas ni où, ni comment la trouver. J’ai pu obtenir l’aide d’un ami… Nous les avons retrouvés… Mais il était grand temps !.....
- Les ??
- Oui Sarah et son compagnon de mission Webb…
- Webb ?
- Un Agent de la CIA.
- Oh !! Et ensuite ?
- Quand nous les avons sortis de là, lui était gravement blessé. Elle l’a embrassé, je n’arrivais pas à y croire… J’avais tout abandonné pour elle, ce qu’elle ignorait sans le moindre scrupule, et allait vers le gars qui l’avait mise dans cette sale affaire où elle a failli perdre la vie.
- Mais que c’est-il passé, pour que vous ne vous parliez plus ?
- Juste avant de quitter le Paraguay, elle m’a expliqué clairement qu’elle avait beaucoup réfléchi et qu’il n’y aurait jamais d’avenir pour « nous »…. Lorsque nous sommes rentrés, je n’ai obtenu ma réintégration dans la Marine…   Là ce fut le coup de grâce ! J’ai quitté Washington, et suis venu ici, pour ne plus la voir, ni elle, ni les autres. J’ai appris par ma mère il y a quelque temps, qu’elle avait démissionné à son tour, et voulait me retrouver. J’ai découvert un peu plus tard qu’elle était venue habiter près de chez ma mère… Sans savoir que j’y vivais aussi !
- Mais pourquoi es-tu avec moi, suis-je un substitut ?
- Non ! Mais je dois franc avec toi ! J’aime Sarah et il en sera toujours ainsi. Toutefois, je ne sais pas si j’aurai le courage d’aller la rencontrer…
 
Clara qui ne le quittait pas des yeux, vit son regard noyé de larmes contenues. Elle sentit son cœur se serrer. Comme elle aurait aimé être celle qui suscitait tant d’émotion chez cet homme superbe aux pieds duquel quantité de femmes avaient dû succomber. Durant les quelques jours qu’ils avaient passés ensemble, elle avait découvert un être différent de l’apparence qu’il donnait. La conversation qu’ils venaient d’avoir ne faisait que confirmer ses impressions. C’était un homme meurtri. Totalement indifférent au charme qu’il dégageait. Le chagrin qui le taraudait expliquait tout cela.
- Harm, tu ne peux pas rester indéfiniment dans cette situation. Tu dois aller lui parler, vous êtes faits pour être ensembles !... Je ne crois pas que tu aies joué avec moi, tu recherches de la compagnie je peux le comprendre, mais je préfère arrêter là. Je ne me contenterai pas de la seconde place… Que crains-tu en allant la voir… Une dispute ? Si ça peut vous aider à y voir plus clair, tu seras beaucoup mieux dans ta tête…
- Merci Clara, tu es quelqu’un de formidable… Tu mérites mieux que ce que je peux t’offrir…
- Merci Harm… Je prends mes affaires tu veux bien me raccompagner…
- Sans problème …
Elle rassembla les quelques vêtements et objets qu’elle avait apportés au fil des jours. Harm l’attendait dans la voiture. Il regardait vers la maison de Sarah…
 
Plusieurs jours passèrent, sans qu’il n’arrive à trouver le courage d’affronter Mac. De son côté Sarah était de plus en plus mal, sur le conseil de son époux, Trish appela son médecin… Dès l’arrivée de ce dernier, ils se rendirent chez la jeune femme. Ils la trouvèrent dans son éternel fauteuil !
- Sarah, je n’en peux plus de vous voir dans cet état, j’ai appelé mon médecin…
- Non Trish, je ne veux pas de médecin…
- Sarah, il faut savoir où en est votre santé…
Sarah voulut se lever, mais s’effondra aussitôt, le médecin se précipita, regarda son pouls, il était faible. Sans attendre davantage, il préféra l’emmener à l’hôpital..
- Il vaut mieux l’hospitaliser, ils auront toute possibilité de procéder aux examens qui s’imposent…
- Vous avez raison, j’appelle une ambulance..
L’ambulance arriva un quart d’heure plus tard…
- Je vous suis… Mais je dois passer un coup de téléphone avant de partir.
- Bien Madame, on se retrouve à l’hôpital..
- Je fais au plus vite.
Elle saisit son téléphone et composa vivement un numéro…
- Rabb…
- Harm, c’est maman…
- Maman… Que se passe-t-il ?
- Sarah vient de partir en ambulance à l’hôpital, elle a eu un malaise…
- Que… Qu’est ce qu’elle a ?
- Elle s’est évanouie en tentant de se lever de son maudit fauteuil, le médecin que j’avais amené afin qu’il l’examine, a préféré l’hospitaliser…
- J’arrive tout de suite Maman…
- Je t’attends…
Il prit ses clés et démarra en trombe en direction de chez ses parents …


- Que lui est-il arrivé?
- Je ne l’ai pas vu de la journée, hier, j’étais en ville ! J’avais demandé à Franck de regarder s’il l’apercevait sur sa terrasse ! Elle n’y a pas mis les pieds !... Vu l’état dans lequel elle était avant-hier, j’ai appelé mon médecin afin d’avoir son avis. Il m’a demandé à la voir !
- Et ?
-Elle était contrariée quand elle l’a vu entrer derrière moi ! Elle était évidemment assise dans le salon, elle a voulu se lever et c’est là qu’elle s’est écroulée. Landman a jugé préférable de l’hospitaliser
-Seigneur ! Allons-y .
Ils arrivèrent un quart d’heure plus tard, Trish se dirigea aussitôt vers l’accueil, laissant Harm garer sa voiture. L’hôtesse la renseigna
- Elle est en salle d’examens Madame ! Je n’en sais pas plus ! Voulez-vous vous installer vous dans la salle d’attente....
- Alors ? Questionna Harm, arrivant à son tour.
La jeune femme, qu’une infirmière venait de rejoindre, leva les yeux vers le visage qui venait de parler d’un ton bourré d’angoisse ! Elle resta un court instant bouche bée avant de répéter :
- Mademoiselle Mackenzie est en salle d’examens....
- En effet, intervint l’infirmière, le médecin a demandé une prise de sang dont nous attendons les résultats. Dans l’immédiat, je ne saurais vous en dire plus. Je préviens de votre présence ! Vous êtes de sa famille ?
- Elle n’a aucune famille, je suis son meilleur ami et voici ma mère, répondit Harm toujours aussi anxieux !
- Très bien ! Installez-vous, je vous promets de faire le nécessaire afin que vous ayez des nouvelles au plus vite.
L’infirmière s’éloigna, Trish entraîna son fils vers la salle d’attente !
- Il faut attendre le médecin maintenant, viens t’asseoir…
Harm ne répondit rien, et s’installa au côté de sa mère . Une heure passa avant que le médecin arrive ! Harm bondit sur ses pieds en le voyant entrer…
- Comment va-t-elle docteur ?
- Elle est fatiguée, très fatiguée Monsieur ! Elle a besoin de reprendre des forces…
- Est-ce qu’elle va devoir rester ici ?
- Oui quelques jours… C’est plus prudent !
- Pourrions-nous la voir ? demanda Trish.
- Oui, mais une personne à la fois…. Et pas de contrariété surtout !
- Que voulez-vous dire par là Docteur ?
- Elle est autant atteinte physiquement que moralement d’après le peu d’éléments dont je dispose, c’est en partie la raison qui me pousse à la garder ici...
- Entendu ! Nous lui parlerons chacun notre tour, vous pouvez compter sur nous, le rassura Trish.
Harm serra les dents, sans rien répondre. Il entendit le praticien préciser que Sarah se trouvait au 1er étage, chambre 111 !
- Merci docteur. Remercia Trish.
Le médecin quitta la pièce. Trish se tourna vers son fils, toujours plongé dans ses pensées
- Vas-y en premier ! Tu dois lui parler…
- S’il faut lui éviter les contrariétés, ce n’est peut-être pas la meilleure solution …
- Essaye et tu verras…
- Merci Maman… Mais.... Je voudrais que tu sois tout près au cas où !
- Je serai derrière la porte. Mais je suis certaine que tout se passera très bien.
Ils se dirigèrent vers la chambre de Mac. Arrivés devant la porte, Trish posa une main sur l’épaule de son fils en signe d’encouragement. La peur au ventre, il prit une grande inspiration, et frappa doucement à la porte… N'attendant pas de réponse, il entra avec un 
- Bonjour Sarah... à peine audible
Il ne vit que la silhouette amaigrie, le visage presque transparent malgré le teint doré naturel de sa peau et deux immenses yeux chocolats !
Entendant la voix de Harm, elle s’était figée…
- Bonjour… Réussi à articuler Harm une seconde fois.
- Bonjour !
- Pourquoi Sarah ?
- Pourquoi… ???
- Oui pourquoi tout ce gâchis ? Votre démission... Votre état de santé maintenant ?
- Vous le savez très bien ! J’ai fait une terrible erreur de jugement et c’est vous qui en avez payé le prix en perdant votre place au JAG... Je ne me le pardonne pas !
- Vous ne me voulez pas dans votre vie ! Je ne peux pas dire que j’ai accepté de gaitée de coeur... Mais j’ai essayé de vivre sans vous…


à suivre....
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sarahrabb
Membres du coeur
Membres du coeur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 2 601
Localisation: France, là ou il pleut
Féminin 馬 Cheval

Posté le: Dim 25 Nov - 19:51 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

elle est super ta fic j'adore!!! vivement la suite!!!!!!!!!!!!!!!
_________________
 
Revenir en haut
MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 262
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Dim 25 Nov - 20:16 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

très contente qu'elle te plaise
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sedb
Membres du coeur
Membres du coeur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 302

Posté le: Dim 25 Nov - 21:44 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

Torp bien ....

Vivement la suite
 
Revenir en haut
Sylvie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 7 817
Localisation: QG du JAG - France
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon

Posté le: Lun 26 Nov - 01:52 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

Pour la fic en elle-même tu sais ce que j'en pense  Mais j'ai cependant beaucoup de plaisir à relire les aventures de nos deux chers coincés! pour le découpage des suites !
_________________
Sylvie
Harm : Vous avez un homme qui vous aimera toujours.
Mac : Et vous avez une femme qui vous aime !
 
Revenir en haut
MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 262
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Mer 28 Nov - 23:26 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

merci pour vos coms

Un silence s’installa durant quelques minutes. Puis ce fut Mac qui reprit
- Vous saviez que j’étais ici ?
- Ma mère est venue, il y a peu…
- Et ?
- Elle m’a raconté ! Votre démission, votre arrivée à La Jolla et surtout elle m’a dit que vous n’alliez pas bien… Elle était visiblement inquiète !... Mais j’ai eu peur... Peur de vous rendre visite. Après notre dernière conversation, je n’étais pas certain que vous acceptiez de me parler....

       - Je suis venue chez vous un soir ... Mais vous avez l’air très occupé…             - Avec Clara ! Ne soyez pas méprisante à son égard, malgré les apparences, c’est une fille bien.
       - Je ne lui veux aucun mal, je ne la connais pas, tout comme elle, je suppose !
       - J’ai dû lui donner des explications en ce qui nous concerne !

         - « Nous » ?

             - Oui !... Notre long passé en commun !  Après une discussion avec ma mère celle que j’ai eue avec elle m’a aidé à ouvrir les yeux.... Je suis désolé Mac…


Les regards s’étaient de nouveau soudés. Lui ne voyait que ces deux immenses yeux sombres perdus dans un visage amaigri et pâle ! Elle qui se sentait flotter, comme sur le chemin du grand départ, puisait dans les yeux d’océan qui la scrutaient avec angoisse, une sorte de chaleur ! Enfin il étai là ! Ils s’étaient rejoints ! Une fois encore il venait à son secours….

Le médecin accompagné d’une infirmière, rompit le charme dans lequel ils baignaient tous deux !

-         Pas de trop longue conversation Monsieur, notre malade est très affaiblie, nous allons la mettre sous perfusion !

-         Pourquoi ? Questionna la voix de Trish qui avait suivi le médecin !

-         Mademoiselle Mackenzie présente des carences que seule une perfusion peut combattre, plus tard nous verrons avec une alimentation appropriée.

-         Suis-je si malade que cela ?

-         Oui Mademoiselle ! Mais rien que ne se guérisse… Du repos physique et moral, une bonne alimentation et dans quelques semaines il n’y paraîtra plus !

-         Vous pouvez compter sur nous Docteur pour y veiller, continua Trish à demi rassurée. Cette jeune personne restera sous ma surveillance !

-         Je compte sur vous Madame, mais aussi sur vous Mademoiselle ! C’est pourquoi je recommandais de ne pas vous fatiguer en parlant !

-         Je vous remercie Docteur, mais ce Monsieur m’a sauvé la vie à plusieurs reprises, il en sera encore de même cette fois-ci !

-         Sauver la vie ?

-         Oui Monsieur. Nous nous connaissons depuis des années, nous travaillions ensemble.

-         Seigneur ! Quel est votre métier, pour avoir été confrontés à de telles situations ?

-         Nous étions dans l’Armée ! Sarah est Colonel de Marines, moi Pilote de chasse, reconvertis tous les deux en Avocats au sein du JAG ! Nos enquêtes nous ont parfois menés en des lieux dangereux….

-         Un Colonel ! Fichtre ! J’ai fait mes études de Médecine dans la Navy et j’y suis resté 5 ans après, mais je n’ai jamais rencontré d’officier aussi séduisante !


Un sourire vint éclairer le visage de Mac et un éclat de rire retentit dans la chambre ! Harm, sa mère et l’infirmière avait apprécié la boutade du praticien ! L’atmosphère se détendit.


La perfusion était placée, le médecin et son assistante quittèrent les lieux, non sans avoir réitéré leurs conseils. Trish demeura !
_________________


Dernière édition par Ginie le Jeu 29 Nov - 09:36 (2007); édité 1 fois 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 262
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Mer 28 Nov - 23:27 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

à suivre.... Mort de Rire j'ai oublié de le mettre ....



_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sylvie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 7 817
Localisation: QG du JAG - France
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon

Posté le: Jeu 29 Nov - 01:01 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

DJE love a écrit:
à suivre.... Mort de Rire j'ai oublié de le mettre ....




Tu es troublée Miss !  Tu as aussi posté deux fois le même dialogue Mort de Rire
_________________
Sylvie
Harm : Vous avez un homme qui vous aimera toujours.
Mac : Et vous avez une femme qui vous aime !
 
Revenir en haut
MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 262
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Jeu 29 Nov - 09:37 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

oui j'ai vu Mort de Rire je suis perturbée encore David me monte à la tête 
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sarahrabb
Membres du coeur
Membres du coeur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 2 601
Localisation: France, là ou il pleut
Féminin 馬 Cheval

Posté le: Jeu 29 Nov - 22:16 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

c'est dur de se remettre de david sous la douche...
super suite en tout cas!!!!! une autre suite mnt!!!
_________________
 
Revenir en haut
MSN
Cam
Membres
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2007
Messages: 4 960
Localisation: Alsace
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent

Posté le: Jeu 29 Nov - 22:42 (2007)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée) Répondre en citant

Super
J'ai hâte de connaître la suite!!!
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 03:36 (2017)    Sujet du message: Une décision qui peut tout changer... (Terminée)

 
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
bg bd
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur David James Elliott Index du Forum -> FanFic -> Tout public -> Ginie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  > 
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
bg bd

hg hd
Forum Optimis pour Mozilla FireFox ou Internet Explorer 7 avec une rsoltion de 1024 x 768.
bg bd

hg hd
:: CoolVista Thme PHPBB2 par CiRvEnT :: http://www.coolxp.fr :: CoolXP - 2007 ::
bg bd