hg S’enregistrer Forum sur David James Elliott

Forum sur David James Elliott Index du Forum

hg David James Elliott, de sa vie à sa carrière, enfin la vie de cet homme !
hg
FAQ FAQ Rechercher Rechercher Membres Membres Groupes Groupes Profil Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Messages Privés Connexion Connexion
Un lourd secret [PG13] [terminée]
 
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur David James Elliott Index du Forum -> FanFic -> Tout public -> SarahRabb
hg Sujet précédent :: Sujet suivant   hd
Auteur Message
sarahrabb
Membres du coeur
Membres du coeur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 2 601
Localisation: France, là ou il pleut
Féminin 馬 Cheval

Posté le: Dim 18 Nov - 11:56 (2007)    Sujet du message: Un lourd secret [PG13] [terminée] Répondre en citant

Voilà ma seconde fic
Bonne lecture Mr. Green

Auteur : Sarahrabb
Fanfic : un lourd secret
Rating : PG13
Genre : drame/romance

A : Amiral Chegwidden
H : Harm
M : Mac
L : Quartier maître Tom Lane



Vendredi 18 juin 2004
14h00 g.m.t
Quartier Général du JAG


Mac et moi étions en train de discuter sur le plateau quand Tiner vient nous interpeller en disant :
T- Colonel, Capitaine l’amiral vous attend dans son bureau.
H- merci Tiner, nous arrivons.
Tandis que nous marchions en direction du bureau de l’amiral, je pensais en moi-même : « Encore un week-end de fichu, mais bon, après tout ce n’est pas si grave, je n’avais rien de prévu. » La voix de Mac me sortit de ma rêverie :
M- Je me demande pourquoi les soldats commettent des fautes juste le week-end, ils veulent vraiment nous gâcher nos 2 seuls jours de repos ! !
Apparemment Mac pensait aussi que le week-end serait occupé par une affaire.
Je frappais à la porte du bureau de l’amiral et nous dit d’entrer, nous nous asseyons tous les deux et en nous donnant un dossier chacun l’amiral nous dit :
A- Vous irez faire vos bagages et partirez sur l’USS Coral Sea. Le quartier maître Grace Kurt a été retrouvée dans sa cabine, vers 1h00 du matin, avec des bleus sur les cuisses et son chemisier ouvert, les boutons arrachés. C’est le quartier maître Cameron Jones, une amie de Kurt, qui l’a découverte dans sa cabine. Jones a réveillée Kurt et elle a immédiatement prévenu son commandant, contrairement à la volonté de Kurt qui ne voulait prévenir personne. Cela ne fait aucun doute qu’il y a eu viol et donc vous enquêterais pour découvrir l’agresseur. Tout est dans le dossier. Votre hélicoptère décole dans 2h. Des questions ? ?

Durant les explications de l’amiral, Mac était devenu de plus en plus pale, elle qui, d’habitude, trouve toujours que c’est injuste. Mac et moi n’ayant aucune question, nous quittâmes le bureau de l’amiral pour rejoindre nos bureaux respectifs. Je lui demandais avant de retourner dans mon bureau :
H- Est- ce que çà va, Mac ? ? vous êtes toute pale.
M- Bien sur que çà va, pourquoi est ce que çà n’irai pas ? ? Maintenant, laissez-moi capitaine, j’ai beaucoup de choses à faire.

Elle m’avait dit çà sur un ton agressif et le « laissez-moi capitaine » était sans appel. J’allais donc dans mon bureau et fila à mon appartement pour faire mon sac. Mac et moi nous retrouvâmes dans l’hélicoptère, elle avait gardé son air agressif. Durant tout le vol, ni Sarah, ni moi ne dirent un mot.

USS Coral Sea
18h00 g.m.t

Nous descendîmes de l’hélicoptère et nous fumes accueillis par le quartier maître Tom Lane. Quand Mac le vit, elle fut très surprise mais elle avait également un regard noir, j’en déduisais donc qu’il ne l’avait pas frappée « positivement ».

Après avoir remercier le quartier maître et nous être installés dans notre cabine, nous partîmes enquêter. Nous avions juste le temps d’interroger le quartier maître Jones avant d’aller dîner.

Mess des officiers
19h30 g.m.t

Mac et moi discutions a propos de Jones :
H- Elle m’a l’air plutôt honnête et sincère quoique ………
Mac me coupa brusquement la parole :
M- Quoi ? ? ? Jones est l’amie de Kurt et c’est elle qui a sauvée Kurt, évidemment ce ne serai pas un de ces collègues masculin qui aurait fait la même chose, il aurait préféré profiter du spectacle ! ! ! cette belle poitrine nue ! ! ! Ce n’est pas parce que Jones est l’amie de Kurt et qu’elle l’a sauvée qu’elle a forcément quelque chose à se reprocher ! ! !
C’est à se moment que Tom Lane arriva et je l’invitais à venir s’asseoir. Lorsqu’il vit que Sarah n’avait rien mangé, il lui proposa sa salade mais elle lui répondit :
M- J’ai plus très faim maintenant
Et elle s’en alla. Je me demandais ce qu’elle avait en ce moment, à être toujours sur la défensive et à se fâcher pour un rien.
Après le dîner, je regagna ma cabine perplexe et décidé de laisser Mac tranquille avec cette affaire, pourtant c’est NOTRE affaire, on doit mener l’enquête ensemble mais bon, elle sera sûrement de meilleure humeur demain.

Le lendemain
6h00 g.m.t
Cabine de Harm et Mac

Je viens de me réveiller difficilement car j’ai fait un rêve magnifique qui mérite de rester endormi : Mac et moi étions dans notre cabine sur le Sea Hawk et on discutais de l’affaire quand tout d’un coup elle s’est approché de moi et m’a embrassé, un long baiser, très doux et tellement agréable………………………… et c’est à ce moment là que je me suis réveillé ! ! !
Revenons au présent : Mac n’est pas là, c’est bizarre, elle n’a pas quand même commencé l’enquête à 6h00 du matin……………trois coups à ma porte me fait sortir de ma rêverie, c’est le quartier–maitre Lane :
L(Lane)- Capitaine, le commandant voudrait vous voir.
H- Très bien, j’y vais tout de suite.
Je vais essayer d’engager la discussion avec Lane a propos de Mac :
H- Dites-moi quartier-maître, vous connaissez le colonel on dirait ? ?
L- Euh, oui monsieur, en effet je la connais.
H- Elle a plutôt l’air de ne pas trop vous apprécier, d’après ce que j’ai vu hier soir.
L- Oui c’est vrai, pour se faire pardonner de Mac, enfin je veux dire du colonel, c’est très laborieux monsieur.
H- Qu’est ce que vous lui avez fait pour qu’elle vous lance un regard noir quand vous nous avez accueillis sur le Coral Sea ? ?
L- désolé monsieur mais c’est personnel.
Je laissais donc le quartier-maître et allais sur la passerelle voir le commandant.
C(Commandant)- Alors capitaine, comment avance votre enquête ? ? Avez-vous déjà un suspect ? ?
H- Non monsieur, pas encore, l’enquête en est qu’à son début.
C- Peut-être que certaines personnes vous l’ont déjà dit mais j’ai quand même du mal à le croire : il paraîtrai que le quartier-maître Kurt serai folle, elle aurai des « visions », elle verrai des choses que nous nous ne voyons pas.
H- Sauf votre respect monsieur, vous croyez que Kurt a inventé cette histoire ? ?
C- Je ne pense rien capitaine, je m’en remet à vous c’est tout. Et si il y a un violeur à bord de mon bâtiment, je veux qu’il soit punit comme il le mérite, je compte sur vous capitaine.
H- Bien monsieur.
Il fallait que je fasse part de cette « information » à Mac. Encore fallait-il que je la trouve…
Je marchais pour aller à ma cabine lorsque je croisais le quartier-maître Jones, je lui demanda si elle avait vu Mac et elle me répondit qu’elle était à la salle de sport.

Salle de sport
USS Coral Sea
9h00 g.m.t

H- Mac, je ne vous ai pas vue de la matinée. Vous êtes ici depuis quelle heure ? ?
M- Je suis ici depuis 5h00, je devais passer mes nerfs sur quelque chose à défaut d’une personne.
H- Vous pouvez me dire ce qui se passe.
M- Il se passe rien.
H- A d’autre, Mac. Quand le quartier-maître Lane nous a accueillis sur le Sea Hawk, vous lui avez lancé un regard noir, si vos yeux avaient été des revolvers Lane serait déjà mort depuis longtemps, et puis à la cantine, vous vous êtes emportée comme une furie et comme par hasard quand Lane est arrivé, vous n’aviez, soi-disant, plus très faim et vous avez quitté la table et voilà que ce matin, vous allez à 5h00 du matin à la salle de sport passer vos nerfs sur un punching ball qui, si vous continuez à vous acharner dessus, va finir par tomber. Qu’est ce que Lane vous a fait pour que vous puissiez pas le voir ? ?
M- C’est personnel, et avec tout mon respect capitaine, ne vous mêlez pas de çà.
H- Très bien. Le commandant m’a confié que certaines mauvaises langues à bord disent que Kurt serait folle.
M- Folle dans quel sens ? ?
H- Elle voit des choses que nous ne voyons pas. Mais dites-moi, çà vous intéresse tout d’un coup, on dirait.
M- Bien sur que çà m’intéresse, ce n’est pas que « votre » enquête.
H- Je sais, mais c’est que vous semblez plutôt distante de cette enquête justement.
M- Laissez-moi, capitaine, si vous ne voulez pas vous recevoir une droite.
H- D’accord, j’ai compris. Au fait, Mac, arrêtez de vous acharner sur ce pauvre punching-ball, il vous a rien fait ! !


Partie 2

Lundi 21 juin 2004
15h00 g.m.t
Quartier Général du Jag

Mac et moi étions revenu du Coral Sea. Nous avions trouvé le coupable, c’était l’officier des communications. Il avait été furieux que Kurt n’ait pas répondu à ces avances.
A la fin de l’audience, Mac était sortie très vite, sûrement pour éviter Lane mais apparemment ce n’était pas son jour de chance puisqu’il l’avait rattrapée et j’ai perçu quelques bribes de leur conversation :
L- Sarah, écoutes moi s’il te plaît.
M- Non, j’ai pas envie de t’écouter. Tu n’as pas l’air de te rendre compte combien cette enquête m’a fait mal, combien çà a été dur. Maintenant, vas t’en, je veux plus jamais entendre parler de toi.

Et Sarah s’en alla en courant vers les escaliers et démarra en trombe sa voiture. Il fallait, coûte que coûte, que je trouve une excuse pour l’amiral si jamais il demande ou est Mac.

17h00 g.m.t
Quartier Général du Jag

Mac n’était toujours pas revenue et çà commençait sérieusement à m’inquiéter. D’ailleurs, je n’était pas le seul à m’inquiéter, j’avais raconté à Sturgis la « fuite » de Mac et lui aussi s’inquiétait. Je surveillais Lane qui lui aussi devenait nerveux et regardait sa montre quand tout à coup, il se dirigea vers la sortie. Je dis à Sturgis :
H- Viens, on va le suivre, c’est le seul qui sait où pourrait être Mac.
S- C’est d’accord.

17h20 g.m.t
Quelque part sur une petite route

Sturgis et moi suivions Lane depuis 20 minutes quand il tourna dans une petite rue et entra dans un petit quartier, il y avait 5 ou 6 maisons. Soudain, Lane sort de sa voiture et se dirige vers une silhouette recroquevillée dans un coin. C’était Mac. Lane la leva par les épaules mais elle retomba aussitôt. J’ouvrais ma fenêtre et j’entendis des sanglots, Mac pleurait. Elle était allongée par terre, Lane la releva. S’en était trop pour moi, je sortis de la voiture et me précipita vers Sarah qui n’allait vraiment pas bien. Lane me dit sur un ton agressif :
L- Qu’est ce que vous faites là, capitaine ? ? Vous m’avez suivi
H- Vous étiez le seul à savoir ou été Mac. Maintenant, laissez-la, je vais la ramener chez elle et m’en occuper.
Bizarrement, Lane capitula très vite :
L- Très bien, monsieur. De toute façon, c’est vous qu’elle veut, pas moi.
Je ne prêta aucune attention à cette phrase et j’emmenais Mac chez elle. Sturgis, qui été monter dans l’appartement de Mac, appela un médecin et se retira après l’avoir gratifié d’un merci.
Le médecin donna à Mac des sédatifs pour dormir. Elle ne se réveillerai pas avant deux bonnes heures mais je restais à ces cotés quand même.

Appartement de Mac
2h plus tard

Je réfléchissais à ce qui avait bien pu mettre Mac dans cette état, quand , tout d’un coup, elle commença à gémir. Elle faisait sûrement un cauchemar mais quand elle commença à bouger dans tous les sens et gémir de plus en fort, je lui caressa le visage et elle se redressa d’un coup sur son lit, en poussant un cri. Je lui dit :
H- Eh, du calme, c’est moi, Harm.
M- Qu’est ce que fais là ? ? je me rappelle pas avoir conduit jusque chez moi.
H- c’est moi qui vous ait ramenée ici, on a appelé un médecin et il vous a donné des sédatifs pour dormir.
M- Pourquoi des sédatifs ? ?
H- Vous avez fait une sérieuse crise d’angoisse, mais heureusement Lane vous a retrouvée à temps.
M- Je sais, je m’en souviens.
H- Sarah, je vous en prie, dites moi ce qui se passe.
M- Laissez-moi, Harm, j’ai envie de dormir.
H- Mac, vous venez de dormir deux heures, à d’autres.
M- S’il vous plaît.
Elle avait dit çà d’une toute petite voix et elle me suppliait des yeux. Je la laissai donc tranquille et retournai chez moi me reposer, car pour moi aussi la nuit avait été longue.

Appartement de Harm
Le lendemain
10h00 g.m.t

J’avais demandé ma journée à l’amiral pour raisons personnelles mais il ne savait pas ce qui s’était passé la nuit dernière avec Mac. Quand j’étais revenu de l’appartement de Mac hier soir, je m’étais immédiatement couché dans mon lit mais j’eus beaucoup de mal à trouver le sommeil. Je n’avais jamais vu Mac comme çà, aussi désemparée, aussi malheureuse, aussi……….faible car c’était bien la vérité, elle était faible et n’avait pas eu la force de me tenir tête quand il s’est agit que je reste auprès d’elle. Soudain, trois petits coups à ma porte me firent revenir au présent. J’allais ouvrir et je trouva Mac sur le seuil de ma porte, habillée d’un grand manteau noir. Elle me dit :
M- Bonsoir Harm
H- Bonsoir Sarah. Entrez-donc.
M- Merci.
H- Vous retirez votre manteau ? ?
M- Nan merci, je le garde. J’ai un peu froid.
H- Un thé ? ?
M- Oui merci.
Elle s’installa sur le canapé, je vis tout de suite qu’elle semblait mal à l’aise, elle ne savait plus comment se mettre.
M- Harm, je dois vous dire quelque chose d’important, alors ne me coupez pas s’il vous plaît car sinon je n’aurais plus la force de continuer.
H- Très bien. Je vous écoute.
Et en même temps je lui donnais sa tasse de thé.
M- Merci. Quand j’avais 18 ans, Tom Lane était mon meilleur ami, mon confident même, j’avais extrêmement confiance en lui, je pouvais lui demander de garder un secret, il l’aurai fait volontiers. Mes copines m’ont dit un jour qu’il était amoureux de moi, je ne les croyais pas, je pensais à une blague. Quelques jours plus tard, une de mes copines fêtait son anniversaire et elle m’avait invité, ainsi que Lane et sa bande. Cette bande était « composée » de machos, de profiteurs etc.., je me demandait comment Lane avait pu entré entrer dans cette bande et faire de ces garçons ses amis. Bref, la fête se déroulait à merveille, tout le monde s’amusait, il y avait de la bonne musique quand je me suis écartée de mes copines pour prendre l’air. Un des copains de Lane est venu vers moi, complètement soûl, et a commencé à me faire des avances, je l’ai envoyé balader mais il l’a très mal pris. Il, euh, il a…il est venu tout près de moi et il m’a pris le bras et me tenais très fort. Evidemment j’ai essayé de me débattre mais il m’en a empêchée. Il a commencé à me toucher, il a déboutonné quelques boutons de mon chemisier. Je pouvais rien faire j’étais bloquée. Ensuite, il ………
Les larmes coulaient sur ses joues, mais elle a quand même eu la force de continuer :
M- Il m’a ……………….violée
Et là elle éclata en sanglots. Je la pris dans mes bras et elle me dit :
M- J’ai hurlé, mais personne ne m’a entendue, la musique était trop forte. Et Lane a assisté à la « scène » sans rien faire. Comment a t il pu me faire çà ! ! !
J’essayais de la consoler en lui disant :
H- Je suis là maintenant, chuuut, c’est fini. Je comprend mieux pourquoi vous ne pouviez pas voir Lane.
M- Et je ne peux toujours pas le voir.
La journée se déroula plutôt bien, Mac me parla de ses années de lycée, ses amies, ses profs….. Jamais elle ne s’était autant confiée. Quand elle s’en alla, je vis sur son visage un soulagement, la sensation qu’un lourd secret bien gardé venait d’être dit.

Mercredi 23 juin
Quartier Général du Jag

Mac était revenue travailler, elle avait retrouvé son sourire et toutes ses petites mimiques spécifiques à Sarah MacEnzie, son entêtement, son humour, bref, tous ce qui faisait que c’était elle et pas une autre.

3 semaines plus tard
Quartier Général du Jag

Je m’étais préparé à ce que j’allais lui dire, j’avais répété plusieurs fois : aujourd’hui, je voulais inviter Sarah au restaurant, il fallait que je lui dise ce que je ressent depuis des années. J’ai tellement eu peur de la perdre hier, peur qu’elle ne soit plus comme avant, qu’elle reste bouleversée par ce viol. Je ne peux plus vivre sans elle, c’est trop dur.
Je me dirigeais donc vers son bureau et frappais à la porte, elle me dit :
M- Entrez Harm
H- Mac, je voudrai vous demandez si vous accepteriez de dîner ce soir au restaurant avec moi.
M- Oui je veux bien. A quelle heure ? ?
H- Je viendrai vous chercher vers 20h, çà vous va ? ?
M- C’est parfait, à ce soir alors.
H- A ce soir Sarah.
Finalement, je n’ai eus aucun mal à lui proposer cette invitation, comme si c’était naturel, comme si je le faisais depuis des années……..

Appartement de Mac
19h59 g.m.t

Toc toc toc
M- Entrez Harm. C’est un exploit que vous soyez à l’heure, vous avez même 1 minute d’avance.
H- Ca vous laisse 1 minute pour finir de vous préparer alors.
M- Je suis prête, on peut y aller.

La soirée se passa très bien, parlant de tout et de rien, nous taquinant l’un l’autre.
Je l’invitai à prendre un thé chez moi et elle accepta. Pendant ce thé, je lui avouais mes sentiments pour elle et je l’embrassais. Sarah et moi passâmes une nuit torride, il faut dire qu’elle tellement belle et elle avait tellement de grâce que je n’aurai pas su résister plus longtemps.

2 mois plus tard, elle m’annonçai qu’elle était enceinte et moi je la demandai en mariage.
La cérémonie se déroula 2 mois plus tard et l’Amiral nous annonçai que l’on pouvais toujours travaillé ensemble mais que pour l’instant Mac devait se reposer. Harriet fut la demoiselle d’honneur et Sturgis mon témoin. Ce fut le plus beau jour de ma vie, jamais je n’avais été aussi heureux.
Le bébé nacquit 5 mois après le mariage, c’est une fille. Comme dis sa mère, elle a le sourire ravageur et les yeux bleus de son père mais elle aura certainement l’esprit têtu de sa mère….
FIN
_________________
 
Revenir en haut
MSN
Publicité






Posté le: Dim 18 Nov - 11:56 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Revenir en haut
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 22:06 (2007)    Sujet du message: Un lourd secret [PG13] [terminée] Répondre en citant

Elle est superbe ta fic, j'adore



_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Cam
Membres
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2007
Messages: 4 960
Localisation: Alsace
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent

Posté le: Lun 19 Nov - 23:44 (2007)    Sujet du message: Un lourd secret [PG13] [terminée] Répondre en citant

Elle est super cette fic
BRAVO
 
Revenir en haut
sedb
Membres du coeur
Membres du coeur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 302

Posté le: Mar 20 Nov - 17:59 (2007)    Sujet du message: Un lourd secret [PG13] [terminée] Répondre en citant

Trop bien   
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 05:47 (2017)    Sujet du message: Un lourd secret [PG13] [terminée]

 
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
bg bd
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur David James Elliott Index du Forum -> FanFic -> Tout public -> SarahRabb Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
 
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
bg bd

hg hd
Forum Optimis pour Mozilla FireFox ou Internet Explorer 7 avec une rsoltion de 1024 x 768.
bg bd

hg hd
:: CoolVista Thme PHPBB2 par CiRvEnT :: http://www.coolxp.fr :: CoolXP - 2007 ::
bg bd