hg S’enregistrer Forum sur David James Elliott

Forum sur David James Elliott Index du Forum

hg David James Elliott, de sa vie à sa carrière, enfin la vie de cet homme !
hg
FAQ FAQ Rechercher Rechercher Membres Membres Groupes Groupes Profil Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Messages Privés Connexion Connexion
Avec le temps...
 
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur David James Elliott Index du Forum -> FanFic -> Tout public -> Ginie
hg Sujet précédent :: Sujet suivant   hd
Auteur Message
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:36 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

Auteur: Ginie
Email : vdr30@hotmail.com
Disclaimers : Les personnages ne m’appartiennent pas, mais sont la propriété
de Donald P. Bellisario et de la CBS…
Genre : Romance (H/M)
Spoilers : aucun
Résumé : Après le dernier épisode, Harm et Mac ne se sont pas parler et partent chacun de leur côté…
Note de l’auteur : Merci à ma tite Marine pour la relecture




_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






Posté le: Lun 19 Nov - 10:36 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Revenir en haut
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:42 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

                                               Avec le temps…..
 

San Diego
Appartement de Sarah Mackenzie
 

-          Allo ?
-          Bonjour, colonel, c’est le Général Creswell
-          Bonjour Général, que puis-je faire pour vous ?
-          Je sais que vous avez pris quelques jours de congés mais j’aurais besoin de vous.
-          C’est à quel sujet ?
-          Un premier-maître a disparu sur le SeaHawk
-          Entendu Général, je m’y rends au plus vite.
-          Merci Colonel.
-          Au revoir Monsieur.
-          Au revoir Colonel.
 

Mac se prépara pour se rendre sur le SeaHawk. En préparant son sac, elle se mit à penser à Harm, ça faisait maintenant presque un an qu’ils s’étaient séparés, aucun des deux ne voulaient quitter l’armée. Il était à Londres, et n’avait plus donné de nouvelles. En allant sur le SeaHawk, Mac repensa à lui, car c’est sur ce navire que Harm était quand il était pilote. Elle se mit en route pour l’aéroport. Pendant le voyage, elle essaya de dormir un peu, mais elle n’y arriva pas, elle ne cessait de penser à Harm, il lui manquait énormément. Arrivée sur le SeaHawk, elle alla directement voir le capitaine….
 

-          Colonel Mackenzie, au rapport Capitaine.
-          Repos Colonel. Voilà j’ai un premier-maître qui a disparu, nous n’avons pas retrouvé de son corps, j’espère que vous trouverez, j’espère que vous ferez la lumière sur cette affaire. Tout cela me parait bizarre. Ce sera tout Colonel On va vous reconduire à vos quartiers.
-          Bien Monsieur, je vais faire mon possible.
-          Vous pouvez disposer.
-          A vos ordres.
 

Mac se dirigea vers ses quartiers. Quand elle rencontra plusieurs pilotes, son cœur fit un bon dans sa poitrine. Elle n’avait envie que d’une chose, revoir Harm,  il était sûrement avec une femme, et il l’avait probablement oubliée. Arrivée dans ses quartiers, elle s’installa et commença son enquête. Les jours passaient, mais elle ne trouvait toujours rien. Elle reprit tout depuis le début, se disant qu’elle avait du oublier quelques chose. Elle alla trouver le Capitaine, pour l’informer qu’elle n’avait rien trouvé.
 

-          Colonel Mackenzie au rapport
-          Repos Colonel, Ou en votre enquête ?
-          Je n’avance pas beaucoup Monsieur, je n’ai que peu d’éléments… Je vais          continuer mon enquête mais je pense qu’il s’est suicidé en sautant à la mer
-          Bien Colonel, je vous laisse encore deux jours, si vous ne trouvez rien, je stopperai l’enquête
-          Entendu Monsieur.
-          Vous pouvez disposer Colonel
-          A vos ordres.
 

Mac repartit,  en repensant à son enquête. Quelque chose lui échappait mais elle n’arrivait pas à comprendre quoi. Elle se mit à table dans ses quartiers, et réfléchis…
 

« On a pas de corps, pas de lettre de suicide, je ne vois pas pourquoi il se serait suicidé »
Elle se dit qu’elle devait faire ses propres recherches. Elle partit dans les couloirs du navire, ne trouvant toujours rien, elle descendit encore plus bas, quand elle entendit un bruit derrière une porte. Elle voulut ouvrir la porte, mais elle était bloquée. Elle força un peu et fini par ouvrir un peu la porte.
 

-          Premier Maître vous êtes là ?
-          ….
 

Elle arriva à entrer, quand elle fût à l’intérieur, elle le vit, inanimé par terre et en sang.
 

-          Premier Maître, est ce que vous m’entendez ?
-          ….
 

Il ne bougeait toujours pas. Elle prit son pouls, il était toujours en vie, mais son pouls était très faible, il fallait faire vite. Elle décida d’aller chercher de l’aide. Elle sortit en courant, elle trouva le Lieutenant Gordon, et lui demanda de venir l’aider, car elle avait retrouvé le Premier-Maître. Il la suivit, arrivée à l’intérieur de la pièce, elle n’eut pas le temps de voir grand chose, car elle reçu un coup violent à la tête. Elle tomba, inanimée, sur le sol, juste à côté du Premier-Maître. Le lieutenant referma la porte, et repartit mais il ne  réussit pas aller bien loin car Mac s’était relevée et l’avais suivie. Arrivée derrière lui, elle lui donna un coup à la tête. Il tomba d’un coup, elle lui attacha les mains derrière le dos.  Une fois fait, elle repartit voir le Premier-maître. Elle arriva enfin à ouvrir complètement la porte, elle prit le premier-maître en dessous des bras et le tira hors de la pièce. Elle essaya d’aller le plus loin possible. Elle arriva à monter un étage, arrivée là, elle trouva deux quartiers-maîtres….
 

-          Je suis le Colonel Mackenzie, j’aimerais que vous m’aidiez, je viens de retrouver le premier-maître, il faut en informer le capitaine. Vous, vous allez aller prévenir le capitaine et vous, vous allez m’aider à l’emmener à l’infirmerie…
-          A vos ordres Madame !
 

Le quartier-maître qui resta avec Mac, avait pris le premier-maître sur son dos, jusque l’infirmerie. Enfin arrivés, il l’allongea sur un lit, quand ils virent arriver le Capitaine.
 

-          Colonel, vous l’avez retrouvé ?
-          Oui, Capitaine, je l’ai retrouvé dans une calle, deux étages en dessous de celui-ci.
-          Que faisait-t-il là ?
-          Il était enfermé, j’ai eu beaucoup de mal à ouvrir la porte.  Quand j’y suis parvenue, je suis ressortie pour trouver de l’aide, je suis tombée sur le Lieutenant Gordon. Lorsque je suis arrivée dans la calle, il m’a donné un coup à la tête, je suis tombée sur le sol mais il n’a pas réussi à m’assommer. J’ai pu me relever, je l’ai rattrapé et l’ai frappé à la tête. Il doit être dans le couloir, car je lui ai attaché les mains pour ne pas qu’il bouge.
-          Quartier-maître, allez me chercher le lieutenant, ramenez-le moi tout de suite.
-          A vos ordres Monsieur !
-          Est-ce que ça va Colonel, votre tête ?
-          Ca va aller Monsieur, je ne dois pas avoir grand-chose…
-          Montrez-le au médecin, c’est plus prudent
-          Bien Monsieur…
 

Le capitaine remonta au centre de pilotage, suivi par les deux quartiers-maîtres et le Lieutenant Gordon.
 

-          Alors Lieutenant, pourquoi avoir enfermé le quartier-Maître Collin dans une calle et l’avoir frappé de la sorte ?
 

Mac entra à ce moment là.
 

-          Il m’avait volé tout mon argent, et une bague que j’avais. Quand je lui ai dit que je savais que c’était lui, il a voulu me frapper, mais je ne l’ai pas laissé faire. Je me suis défendu, il n’a jamais voulu me dire ou il avait mis mon argent, alors je l’ai mis dans cette calle pour qu’il parle, mais ça n’a pas marché. Le Colonel l’a retrouvé avant que je ne vienne lui redemander. C’est pour çà que l’on s’est rencontrés là tout près.
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:43 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

-          Pourquoi ne pas en avoir parler avec le Capitaine ?
-          J’ai voulu essayer de régler çà par moi-même
-          Je vais aller voir le quartier maître Collin, et essayer d’en savoir plus.
 

Mac se dirigea vers l’infirmerie, sur le chemin elle croisa le quartier-maître Collin.
 

-          Vous êtes déjà debout ?? vous devriez vous reposer, ce n’est pas une très bonne idée.
-          Ca va aller Madame, je voudrais aller dans mes quartiers.
-          Vous irez plus tard, pour l’instant, vous allez retourner à l’infirmerie et vous soigner.
-          Non, Madame, ça va aller.
-          Quartier Maître c’est un ordre !!!
-          Bien Madame…
 

Il retourna à l’infirmerie, suivit de près par Mac. Une fois installé, elle lui demanda
 

-          Pourquoi avez-vous pris l’argent du lieutenant Gordon ?
-          J’ai juste récupéré ce qu’il me devait, c’est tout…
-          Que voulez-vous dire par là ??
-          Il y a un peu plus de deux mois, le lieutenant Gordon m’a demandé de lui prêter de l’argent, mais il n’a pas voulu me dire pourquoi il avait besoin de cet argent.
-          Que s’est-il passé après ?
-          Je lui ai réclamé mon argent, il me répondait qu’il ne l’avait pas mais que je l’aurais bientôt. Mais je n’ai jamais rien reçu, alors j’ai décidé d’aller voir dans ses affaires, pour voir s’il disait vrai mais j’ai trouvé beaucoup d’argent, alors j’ai pris juste ce qu’il me devait.
-          Bon, je vais expliquer tout çà au Capitaine
-          Merci Madame.
 

Mac avait tout arrangé : le lieutenant Gordon et le Quartier-maître Collin s’étaient bien expliqués et tout était rentré dans l’ordre. Mac reprit l’hélicoptère le lendemain en direction de San Diego
 

Appartement de Mac
San Diego
 

Mac était installée dans son canapé, avec une boisson fraîche. Étant en vacances pour quelques jours, elle en profita pour se reposer. Mais le téléphone sonna.
 

-          Allo ?
-          Bonjour Mac.
 

Le cœur de Mac manqua un battement. Cette voix, elle la connaissait. Ne sachant quoi dire, Harm continua
 

-          Mac, vous êtes là ?
-          Euhh… Oui je suis là, Harm !!
-          Désolé, je ne voulais pas vous faire peur. Je suis à San Diego et je trouvais le temps long sans vous
-          Harm, ça fait plus d’un an que je ne vous ai plus vu ni parlé. Qu’est ce qu’il se passe pour que vous reveniez d’un coup ??
-          J’ai démissionné de l’aéronavale, je ne voulais plus être à Londres. je ne m’y sentais pas bien, j’avais envie de revenir à San Diego. Je vis près de chez ma mère, et Franck m’a proposé de travailler avec lui, voilà pourquoi je suis de retour. J’ai voulu passer chez vous mais je ne voulais pas vous déranger. Je suppose que vous ne voulez plus me voir, je n’ai pas donné de nouvelles depuis plus d’un an mais je n’ai pas arrêté de penser à vous.
-          Harm, je ne sais pas quoi dire, pourquoi avoir démissionné ?? Vous auriez pu demander à être transféré à San Diego ou à Washington…
-          Non Mac, j’en avais marre, je voulais avoir ma « liberté ».
-          Harm, j’aimerais vraiment vous voir, ça fait longtemps. J’ai besoin de vous serrer dans mes bras…
-          Je suis très content que vous vouliez encore me parler. Pour moi c’est quand vous voulez….
-          Ok, alors demain soir, venez chez moi, je vous ferais la cuisine…
-          Ah !! vous cuisinez marin’s ??? dit-il en riant
-          Haaarrrmmm !!! Je vis seule, je ne vais pas tous les jours au restaurant…
-          Ok, ok Mac je rigolais…
-          Bien, je vous attends demain vers 19h30
-          Merci Mac… répondit-il timidement.
 

Elle raccrocha, des étoiles plein les yeux. Elle était très heureuse d’avoir de ses nouvelles, mais elle avait pas mal de questions à lui poser. Elle allait voir ce qu’il ressentait car elle ne l’avait pas laissé parler avant de partir pour Londres. Aucun d’eux n’a voulu démissionner, elle ne voulait pas savoir ce qu’il avait voulu lui dire. Elle l’avait arrêté, pour ne pas souffrir. Elle savait qu’elle allait partir pour San Diego et lui pour Londres elle l’avait quitté sans lui dire au revoir, les larmes aux yeux.
 

Maison de Harm
San Diego
 

Pendant ce temps, Harm était aussi dans ses pensées. Il revoyait les derniers moments avec Mac, quand il entendit quelqu’un entrer. Il se retourna et vit sa maman.
 

-          Maman !! Bonjour, comment vas-tu ?
-          Bien, je venais voir si tout allait bien pour toi, tu as l’air pensif ?
-          Je viens de téléphoner à Mac…
-          Et ?
-          Je la vois demain soir, elle m’a invité chez elle, pour un dîner.
-          Oh ! Réfléchis bien Harm, elle t’a fais beaucoup de mal par le passé, je ne voudrais pas te voir malheureux comme tu l’as été toute cette année…
-          Maman, justement je me sens beaucoup mieux. Quand j’ai entendu sa voix, mon cœur a fait un bond dans ma poitrine tellement je suis heureux de pouvoir la voir et de l’entendre à nouveau. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas de trop  pour cette année sans communication. Je l’aime, je l’aime comme je n’ai jamais aimé personne. Je voudrais qu’elle me pardonne et qu’on essaye de faire notre vie ensemble. Il faudra peut être du temps mais ça n’a pas d’importance tant qu’elle est près de moi, c’est ce qui compte le plus pour moi.
-          J’espère que ça va s’arranger pour vous. J’aime beaucoup Sarah, mais aussi je pense à toi, j’ai peur que tu sois déçu, ou triste.
-          C’est elle ou personne d’autre. J’ai réfléchis depuis un an, j’ai eu le temps d’y penser, et c’est pour ça que j’ai démissionné et suis revenu ici c’est pour elle. Je lui ai déjà dit que j’avais démissionné, elle était très surprise.
-          Ce que je demande Harm, c’est que tu fasses attention à toi c’est tout ce que je veux…
-          Promis, on verra déjà demain  comment ça va se passer.
-          Allez, viens, rentrons encore les caisses et rangeons un peu, tu n’as pas fais grand-chose depuis hier soir, il faut s’y remettre.
-          C’est parti !!
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:44 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

Trish Burnett aidait son fils à emménager dans sa nouvelle maison qui longeait l’océan. Ca ne faisait que deux jours qu’il était là, il n’avait pas encore fait tout. Il se remit à ranger et nettoyer le tout avec l’aide de Trish.
Le lendemain, Mac partit faire quelques courses pour le soir. Elle se sentait un peu nerveuse, elle ne savait pas comment réagir, elle avait un peu peur…
La journée passa vite. En fin de journée, Mac prit un bain pendant que le repas cuisait doucement. Elle voulait se détendre un peu avant cette soirée, ne sachant pas comment elle allait se passer.
Une heure plus tard, elle sortit enfin de son bain,  se mit devant son armoire, qu’allait-elle mettre, un jeans, une robe, un short ?? Elle ne  savait pas. Une dizaine de minutes plus tard, elle se décida pour une petite jupe en jeans et un petit haut blanc.
 

Maison de Mac
San Diego
19h30
 

On sonna à sa porte. Elle alla à la porte sa main tremblait mais elle finit par ouvrir. Il était là devant elle. Ne sachant pas quoi dire, elle s’avança vers lui et le pris dans ses bras. Lui, de son côté, fut étonné par le geste de Mac, mais réagit très vite en la prenant dans ses bras, la serrant tout contre son cœur, qui battait la chamade. Quelques minutes passent et Harm la regarde dans les yeux…
 

-          Je peux entrer ?
-          Oh oui, désolée, fit elle en essuyant ses larmes.
-          Mac, je ne voulais pas vous faire pleurer
-          Ce n’est rien Harm, c’est l’émotion.
-          Arrêtez, ou je vais m’y mettre avec vous…
-          Non ça il vaut mieux que je m’arrête sinon on va passer la soirée à pleurer et j’en ai pas envie…
-          Venez près de moi marin’s. Qu’est ce que vous m’avez manquée.
-          Vous aussi pilote.
 

Il eut un moment de silence, mais Mac le brisa vite.
 

-          Vous voulez boire quelque chose ??
-          Oui, merci.
-          Un jus de fruits ça vous va ?
-          C’est parfait.
-          Le repas sera prêt d’ici dix minutes.
-          Bien, alors allons nous asseoir un peu…
-          Je vous suis pilote.
-          Comment allez-vous Mac ?
-          Je vais plutôt bien, je travaille toujours autant. Il y a une semaine j’étais encore sur le Sea Hawk…
-          Oh ! Je vous trouve fatiguée
-          Oui un peu, je ne dors pas bien mais bon …
-          Moi non plus, je ne dors pas bien. Mais moi ça fait plus d’un an que j’ai des insomnies. Mais bizarrement, cette nuit j’ai très bien dormi, je ne sais vraiment pas pourquoi, dit il en la regardant droit dans les yeux.
-          Euhh !!! …. Je crois que le repas est prêt.
-          Ok je vous suis marin’s
 

Le repas se passa dans la discussion, rires, et pleurs…
 

-          Harm j’avais une question à vous poser…
-          Allez y, je ne vous mangerais pas…
-          Pourquoi avoir démissionné, et pourquoi être venu ici à San Diego ??
-          Je vous l’ai dit au téléphone, ça fait un an que je réfléchis à ma vie, et j’ai senti un grand vide. C’est ce que je voulais vous dire avant de partir, je vous voudrais dans ma vie, mais je ne suis pas sûr que vous le vouliez. Il est peut être trop tard dit il en baissant les yeux.
-          Harm, aucun de nous ne voulait démissionner, et je ne voulais pas entendre ces paroles avant d’être séparée de vous. J’ai eu peur et je suis partie sans vous écouter…
-          Mac, si vous m’aviez écouté j’aurais démissionné déjà l’an passé, il m’a fallu du temps pour mettre tout en place pour revenir mais je suis ici maintenant. Je vous laisse le temps qu’il vous faut, mais si vous voulez encore de moi, je serais là…
-          Harm, je ne sais vraiment pas quoi vous dire. D’abord on pourrait se tutoyer, tu n’es plus dans l’armée, ça serait déjà ça, et avancer petit à petit…
-          Moi aussi, j’aimerais te dire que j’aurais aimé t’appeler Sarah. Mac c’était au Jag, mais maintenant nous n’y sommes plus, je trouve que c’est plus joli aussi.
 

Mac n’arrivait pas à y croire, il voulait l’appeler Sarah. Il ne l’avait fait que très peu de fois mais à chaque fois qu’il l’avait appelée comme ça, elle avait sentit un frisson tout au long de son dos.
 

-          Ca va me sembler bizarre, que tu m’appelles comme ça, je n’ai pas l’habitude…
-          Comme moi, je n’ai pas l’habitude de te tutoyer, dit-il souriant.
-          Il se fait tard, je vais rentrer. Est ce que je peux penser à te revoir d’ici peu ?
-          Bien sûr, je recommence à travailler lundi. Sinon il n’y a pas de problème, je suis là, tu viens quand tu veux. Mais toi, où habites-tu ?
-          Tu sais où ma mère habite ?
-          Oui…
-          Ben j’habite dans la même rue, 3 maisons plus loin au numéro 25
-          Oh ! Ta maman à du être contente que tu reviennes près d’elle ?
-          Oh oui, elle est tout le temps à la maison, mais elle m’aide beaucoup. Je suis arrivé il y  a 3 jours ici et j’ai encore du rangement à faire.
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:45 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

-          Tu n’es pas là depuis très longtemps, si tu as besoin d’aide, je suis là. Je veux bien venir t’aider, demain c’est dimanche donc j’ai ma journée…
-          Oh oui je veux bien, t’avoir avec moi toute la journée, ça ne se refuse pas, dit il en riant.
-          Qu’est devenu le Harm que je connaissais, qui n’osait pas dire ce qu’il pensait ??
-          Il est resté au Jag à Washington, je l’ai enfermé dans mon ancien bureau, pour qu’il ne ressorte pas…
-          Harm dit-elle en riant, tu as beaucoup changé, il va falloir refaire connaissance.
-          Ou tu veux et quand tu veux…
-          Ok, prenons notre temps, et voir où ça va nous mener…
-          Je suis tellement heureux que tu ne sois pas fâchée contre moi. Si tu savais toutes les fois ou j’avais ma main sur le téléphone, mais je n’ai pas osé le faire en pensant  que tu étais fâchée…
-          C’est plutôt à moi de te dire que j’ai eu peur que tu sois fâché, c’est moi qui suis partie sans te laisser parler dit elle tristement.
-          Sarah, je ne t’en voudrais jamais, je tiens beaucoup trop à toi  pour me fâcher. J’y ai réfléchis, et c’est pour ça que j’ai démissionné.
-          Merci Harm, je suis aussi très heureuse de t’avoir  près de moi maintenant.
-          Moi aussi, Sarah…
 

Il la prit dans ses bras. Sarah ne refusa pas son étreinte, elle se mit contre son cœur. Elle l’entendit battre très vite.
 

-          Harm, faudrait peut être lui dire de ralentir un peu, dit elle en posant sa main sur le torse de Harm.
-          Je ne sais rien faire, une fois que tu es dans mes bras, il s’emballe…
-          A ce point ???
-          Tu ne  peux pas t’imaginer…
-          Oh si !! dit-elle, un sourire aux lèvres.
 

Elle prit la main de Harm et la mit sur son cœur.
 

-          Tu vois, j’imagine très bien…
-          Sarah !! dit-il d’une voix rauque
-          Harm….
 

Il se pencha vers elle, et ils s’embrassèrent. Le doux baiser du début se transforma vite en un baiser torride. Quelques instants plus tard, il mit fin au baiser à contre-cœur, mais il devait rentrer, il se faisait tard.
 

-          Sarah, je crois qu’il est temps que je parte maintenant, il se fait tard, et demain j’ai encore pas mal de travail dans la maison.
-          Oui, tu as raison, mais je t’ai retrouvé, je ne veux plus te perdre Harm. Cette fois-ci je ne m’en remettrais pas si tu me quittais encore une fois.
-          Il ne Faut pas avoir peur de ça Sarah, j’ai fais tout pour venir près de toi. Je te l’ai dis, je te voudrais dans ma vie, c’est tout ce que je veux…
-          C’est ce que je veux aussi Harm, mais allons-y doucement, nous avons tout notre temps.
-          Bien sûr, je ferais tout ce qu’il faut…. Je te dis bonne nuit et à demain. Tu viens vers quelle heure ?
-          Merci bonne nuit à toi aussi, je serais  là vers 9h, ça va ?
-          Oui pas de problème.
-          A demain.
-          A demain.
 

Il n’arrivait pas à la lâcher, il avait envie de l’avoir près de lui tout le temps. Il finit par lâcher la main de Sarah et partit.
Sarah n’arrivait pas à y croire, elle allait le revoir, et passer beaucoup de temps avec lui. Elle se prépara pour la nuit et s’installa dans son lit, la nuit fut peuplée de Harm. De  son côté, Harm rentra chez lui, la tête dans les étoiles. Arrivé devant sa maison, il descendit de la voiture pour rentrer chez lui, quand il sentit une présence.
 

-          Maman !! Que fais-tu là  à cette heure ci ?
-          Je m’inquiétais de ne pas te voir revenir, j’ai eu peur que tu fasses une bêtise…
-          Maman, je vais très bien, d’ailleurs je n’ai jamais été aussi bien de toute ma vie.
-          On dirait que ça s’est arrangé ??
-          Oui, elle veut bien me revoir. D’ailleurs elle vient m’aider demain à ranger la maison…
-          Je suis très contente pour toi, j’espère qu’elle ne te fera plus souffrir…
-          Ne t’inquiète pas maman, on va prendre notre temps, mais nous y arriverons.
-          Eh bien, sur ces bonnes nouvelles, je vais pouvoir dormir. Bonne nuit mon grand.
-          Bonne nuit maman.
 

Il rentra enfin chez lui, il alla prendre une douche pour se détendre un peu et se mit directement au lit. Le lendemain matin, il se leva tôt, parce qu’il savait que sa marin’s était toujours à l’heure.
 

Maison de Harm
La Jolla
9h00
 

On sonna à la porte, Harm se précipita pour ouvrir…
 

-          Maman !!
-          Oui désolé de te décevoir…
-          Non, je croyais que c’était Sarah.
-          Ah parce que c’est Sarah maintenant ??
-          Maman !!!
-          Quoi ? Je pose une question c’est tout ?
 

Il n’eut pas le temps de répondre que la sonnerie de  l’entrée se fit entendre.
-          Bonjour Harm !
-          Bonjour Sarah, tu n’as pas eu trop de mal à trouver ?
-          Non c’était assez facile.
-          Entre, je t’en prie et fais comme chez toi.
-          Merci.
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:48 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

Elle entra et se dirigea vers le salon quand elle tomba sur Trish.
 

-          Bonjour Madame.
-          Bonjour Mac, ça faisait un moment qu’on ne s’était plus vues. Vous habitez San Diego depuis longtemps ??
-          Depuis plus d’un an…
-          Oh ! Vous auriez pu venir à la maison dire bonjour !!
-          Je n’ai pas beaucoup de temps à moi, mais je m’en souviendrai. Je serais enchantée de passer un de ces jours.
-          Quand vous voulez Mac, vous êtes la bienvenue…
-          Merci Madame.
-          Pas de madame, c’est Trish.
-          Bien Trish.
-          Alors, on discute entre femmes ?? demanda Harm
-          Oui. Dit simplement Sarah.
-          Sarah, tu veux un café ?
-          Oui, je veux bien, merci.
-          Viens dans la cuisine, je te sers ça tout de suite.
-          Je te suis, pilote.
 

Ils se dirigèrent vers la cuisine.
 

-          Harm, je vais à la maison. Franck et moi allons faire des courses, tu n’as besoin de rien ??
-          Non merci.
-          Ce soir, vous venez dîner à la maison, je vous invite. Vous allez travailler toute la journée, ça vous fera du bien de vous reposer devant un bon repas.
-          Merci Maman.
-          Merci Trish.
-          De rien les enfants, travaillez bien…
-          Oui, il va en falloir du courage, quand je vois tout ce que je dois encore ranger…
-          Ca va aller, Harm. Bon on s’y met..
-          C’est parti Marin’s
 

Trish partit vers chez elle tandis que Harm et Sarah se mirent à ranger. Toute la matinée se passa entre discussions et rires. L’heure du déjeuner arriva vite, ils s’installèrent à table.
 

-          Merci Sarah d’être venu m’aider, j’ai énormément avancé ce matin
-          C’est avec plaisir Harm, tu sais que si tu as besoin de moi je serais toujours là.
-          Moi aussi, je serais toujours là pour toi.
 

Harm prit la main de Sarah. Ne voulant plus se séparer, ils entrelaçaient leurs doigts.
Il se rapprocha, et finirent par s’embrasser. Ils se séparèrent par manque d’air, front contre front. Aucun d’eux ne bougèrent, pendant quelques minutes.
 

-          Harm ! Il faut continuer, si je reste encore comme ça, je ne bougerais plus de toute la journée, je suis tellement bien près de toi…
-          Moi aussi Sarah, je me suis plus senti aussi bien depuis longtemps, et c’est grâce à toi….
-          Je peux dire la même chose. Je n’arrêtais pas de penser à toi, j’ai même pensé que tu avais trouvé une femme à Londres et que tu m’avais oublié.
-          Il n’y a qu’une seule et unique femme qui m’intéresse, et j’ai fais tout pour être près d’elle. Maintenant que je suis là, je ne bougerais plus.
-          Harm ! dit-elle les larmes aux yeux.
-          Hey ! Ne pleure pas, je te dis ce que j’ai sur le cœur c’est tout, je ne veux plus te faire souffrir.
-          Il y a 5 mois, j’ai voulu aller à Londres pour te voir et te parler, mais j’ai eu peur. Je ne voulais pas te déranger, je ne savais rien de ta vie là-bas.
-          Tu aurais pu venir, j’en aurais été ravi, mais ça fait déjà un moment que j’avais tout fait pour démissionner. Mais ils essayaient de me retenir par n’importe quel moyen et c’est pour ça que ça a pris autant de temps, j’ai donné ma démission 2 mois et demi après que je sois arrivé.
-          Il ne voulait pas perdre un si bon élément que toi.
-          Et moi, je ne voulais pas perdre la femme de ma vie, j’ai cru déjà la perdre. Quand je suis arrivé à La Jolla, je me suis dit que tu ne voudrais ni me voir ni me parler. Je suis resté dans mon fauteuil pendant une heure avant que je n’arrive à te téléphoner, dit il timidement.
-          Harm ! Pourquoi avais-tu si peur de me téléphoner ? j’en ai rêvé pendant des mois. Quand j’ai entendu ta voix, mon cœur s’est arrêté de battre.
-          Sarah, je sais que ce n’est pas le bon endroit pour le faire mais… Je t’aime Sarah, je t’aime tellement que quand tu n’es pas près de moi, c’est comme si j’étais mort….
-          …..
-          Sarah, dit-moi quelque chose…
-          Harm, j’attends ses mots depuis si longtemps, que je n’en crois pas mes oreilles, dit-elle riant et pleurant en même temps.
-          Je t’aime Sarah, je ne m’arrêterais plus jamais de te le dire…
-          Je t’aime aussi Harm, mais as-tu bien réfléchis je ne pourrais pas te donner d’enfants, dit-elle tristement.
-          Je sais très bien Sarah, j’y ai bien réfléchis. Ce qui m’importe le plus c’est d’être auprès de toi, avec ou sans enfants. Et si tu veux vraiment un enfant, on peut adopter, pour moi ce n’est pas un problème.
-          Harm je t’aime tellement…
-          Je t’aime aussi Sarah…
 

Harm se leva lui prit la main…
 

-          Nous n’allons pas rester comme ça toute la journée, sinon je ne réponds plus de moi. Mais je voudrais y aller doucement, nous avons tout notre temps
-          Tu as raison, allons-y, il y a encore pas mal a ranger…
 

La journée passa vite ils avaient presque fini de tout ranger, quand ils entendirent la porte d’entrée s’ouvrir.
 

-          Salut, les enfants c’est moi, dit Trish
 

Harm arriva derrière elle, voulant la surprendre.
 

-          Bonjour maman…
-          Harm !!! tu m’as fais une de ces peurs…
-          Ca a été tes courses ?
-          Oui très bien, j’ai pris pour faire un barbecue, il fait beau on mangera sur la terrasse.
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:50 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

-          Super, mais j’ai envie d’aller faire un tour dans ta piscine la mienne n’est pas encore prête, j’aimerais me détendre un peu avant de manger. Sarah, aurais-tu un maillot avec toi ?
-          Désolée Harm, je ne venais pas ici pour aller à la piscine, lui dit-elle souriante.
-          Mais tu n’habites pas bien loin, on peut aller en chercher un… S’il te plaît Sarah…
-          Ok matelot, on y va..
-          Maman, on te rejoint chez toi, on fait un saut chez Sarah, on n’en a pas pour longtemps
-          Ok, à tout à l’heure les enfants
 

-          A tout à l’heure maman.
 

Harm prit sa voiture, en direction de la maison de Sarah. Quand ils furent arrivés, il lui dit :
 

-          Je vais t’attendre dans la voiture.
-          Pourquoi, tu as peur de rentrer chez moi ?
-          Non, mais j’aimerais vraiment aller un peu dans l’eau, j’ai très chaud. Ca fait trois jours que je suis ici, j’ai pas pris une minute pour me détendre j’ai beaucoup travaillé dans la maison, j’ai besoin d’un peu de détente.
-          Ok, j’y vais, j’en ai pas pour longtemps.
-           Ok
 

Quelques minutes plus tard, Sarah arriva avec un sac. Ils repartirent vers la maison de Trish.
Ils rentrèrent dans la maison, mais n’y virent personne, Harm se dirigea vers la terrasse.
 

-          Hey !  Maman, nous sommes déjà là.
-          Vous avez été vite …
-          Sarah n’habite pas bien loin.
-          Détendez-vous, le repas sera prêt pour 19h30.
-          Super, merci maman.
-          Viens Sarah, je vais te montrer où est la salle de bain, pour que tu puisses te changer.
-          Oui, je veux bien.
 

Ils allèrent se changer. Harm étant prêt, il descendit dans la cuisine, il avait soif. Il se servit quand Sarah arriva.
 

-          Sarah, veux-tu quelque chose à boire ?
-          Je veux bien, il fait très chaud.
-          Oui c’est pour ça que j’avais envie d’aller dans la piscine.
-          Pour une fois, je suis d’accord avec toi, dit-elle souriant.
 

Il ne répondit pas, mais se rapprocha d’elle. Il lui donna son verre, lui fit un petit baiser.
 

-          Tu es toujours aussi belle.
-          Merci, mais tu n’es pas mal non plus.
-          Viens, allons nous baigner.
-          Je te suis pilote.
 

Il lui prit la main et l’emmena vers la piscine. Ils mirent leurs verres sur la petite table, Harm plongea dans la piscine tandis que Sarah s’installa sur le bord. Harm remonta à la surface, se rapprocha d’elle.
 

-          Tu ne viens pas dans l’eau ?
-          Si, mais je ne plonge pas, j’y vais doucement.
-          Mmmhh !! Tu veux que je t’aide à descendre ?
-          Avec plaisir.            
 

Il lui pris les mains et la fit descendre dans l’eau, une fois fait, il la prit dans ses bras, elle se laissa faire, ses jambes s’enroulèrent autour de sa taille, et mit ses bras autour de son cou.
 

-          Mmhh !! Ca fait un bien fou de t’avoir dans mes bras, je ne sais pas comment j’ai pu tenir pendant un an
-          Tu m’as beaucoup manqué aussi. Si tu savais toutes les fois ou j’ai pensé à toi, j’avais qu’une envie, t’avoir près de moi. Mais quand j’y repense, tout était de ma faute, je ne t’ai pas laissé t’exprimer et je le regrette. J’ai cru que tu allais me dire que tu ne voudrais pas de moi, j’ai pris peur et je me suis enfuie sans rien écouter.
-          Ce n’est pas grave, maintenant nous sommes ensemble, plus rien ne nous empêche de pouvoir être heureux. Plus de règlement, plus rien.
-          Oui, mais demain, je reprends le travail, je sens que ça va être dur de penser que tu n’es pas loin, mais que l’on ne travaille plus ensemble.
-          Je sais Sarah, mais le plus important ce que l’on soit ensemble. Pour moi c’est ce qui m’importe le plus, l’armée à été toute ma vie, j’ai eu une belle carrière, mais j’avais envie d’avoir une vie personnelle et jusque maintenant, je n’en ai jamais eu. Franck, m’a dit qu’il voulait bien me donner l’argent pour ouvrir un cabinet d’avocat ici. Parce que c’est vrai que d’être avocat ça me manque, j’y pense énormément, qu’est ce que tu en dis ?
-          Wouah,  c’est une super idée, moi si j’étais toi, je n’hésiterai pas, je suis sûre que ça marcherait très bien, vu tes talents d’avocat.
-          Serait-ce un compliment ?
-          Mais oui, j’en fais de temps en temps, dit-elle amusée.
-          J’en reparlerais un peu avec Franck, je vais y réfléchir encore un peu. Tu sais qu’il veut m’offrir une nouvelle voiture, mais je ne sais pas si je dois accepter, je n’ai pas toujours été très sympa avec lui.
-          Je crois qu’il ne t’en veut pas, il t’a toujours compris, et maintenant que tu es revenu près d’eux, il  essaye de montrer qu’il est là. Il veut t’aider, ça se voit avec le cabinet…
-          Oui, mais je suis un peu gêné, il fait énormément pour moi, mais moi je ne fais pas grand-chose pour lui…
-          Etre là près de lui, ça lui fait déjà énormément plaisir, ça se voit, il te regarde souvent avec un sourire béat.
-          Oui, j’ai remarqué aussi, et je suis heureux d’être près d’eux aussi, mais surtout près de toi.
 

Mac commença à frissonner, Harm la regarda et lui dit :
 

-          Tu as froid ?
-          Un peu, j’aimerais qu’on s’installe là-bas sur l’herbe, couchés sur notre drap.
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:53 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

-          Mmhh !! oui mais j’étais bien là, avec toi si près de moi, dit-il d’une voix rauque.
-          Moi aussi mais je ne bouge pas beaucoup, je commence à avoir froid.
-          Bon ok, allons nous installer.
 

Il s’installèrent dans l’herbe, Sarah demanda de lui mettre de la crème sur le dos. Une fois fait, ils se couchèrent tous les deux sur leurs ventres, main dans la main.  De loin, Trish observait la scène, elle avait remarqué la lueur qu’il y avait dans les  yeux de Harm. Quand il était arrivé, il ne l’avait plus, elle demanda à Franck :
 

-          Tu crois que ça va marcher entre eux ?
-          Pourquoi est ce que tu me demandes cela ?
-          J’ai peur qu’il ait tout abandonnée pour elle et que ça ne marche pas entre eux.
-          Regarde-les, Trish. Ils sont fou amoureux l’un de l’autre, ça se voit.
-          Pourquoi lui avoir fait tant de mal alors ?
-          Ca  je n’en sais rien, mais laisse faire Harm. Je crois que cette fois-ci c’est parti pour de bon, je ne l’ai jamais vu comme ça avec aucune autre femme.
-          On pourrait dire que je n’ai jamais vu aucune femme ici.
-          Quand il parlait d’une femme c’était de Mac.
-          Oui, je sais… dit-elle pensivement.
 

Franck repartit préparer le barbecue et Trish  retourna dans la cuisine. Pendant ce temps, nos deux tourtereaux n’avaient pas beaucoup bougé, Sarah se rapprocha de Harm.
 

-          Harm, j’ai envie d’être près de toi, dans tes bras.
-          Viens là, je ne demande pas mieux.
 

Ils étaient enlacés, Sarah en bikini dans ses bras. Le corps de Harm réagissait, elle le sentit contre son dos. Elle se retourna pour lui faire face. Harm devint rouge.
 

-          Je suis désolé Sarah…
-          Harm, je ne vois pas pourquoi, je  remarque que je fais encore de l’effet aux hommes.
-          J’essaye de me contenir, mais ce n’est pas évident surtout avec toi dans mes bras. Et ne dit surtout pas que tu ne fais pas d’effet aux hommes. Si tu savais toutes les fois ou j’ai été jaloux de voir les hommes te regarder, j’en devenais fou…
-          Harm, pourquoi avons-nous eu tant de mal à se parler. Maintenant sur deux jours on s’est tout dit, d’ailleurs je me suis jamais sentie aussi bien dans ma peau depuis très longtemps.
-          Je ne sais pas Sarah, ce que dont je suis sûr c’est que je t’aime, et je t’aimerais jusqu’à la fin de ma vie.
 

Un moment de silence passa…
 

-          Les enfants vous viendrez manger ?
-          Oui maman, on arrive.
 

Il se leva, tendit la main à Sarah pour l’aider à se lever. Quand ils furent debout, il se mit à l’embrasser, Sarah répondit à son baiser.
 

-          Harm, ta maman nous attend…
-          Oui je sais mais je n’arrive pas à me séparer de toi.
-          On ne se sépare pas Harm, on va juste sur la terrasse pour manger…
-          Oui, mais je ne pourrais plus te prendre dans mes bras…
-          Harm, je vais finir par croire que tu as enfermé Harmon Rabb Jr dans ton bureau du Jag.
-          Il faut me croire, je l’ai fais et j’en suis heureux.
-          Allez, viens, j’ai faim moi.
-          Il y a des choses qui ne changent pas … dit-il souriant
 

Pour réponse, il reçut une tape sur son épaule. Ils se mirent à rire tous les deux, ils ne s’étaient jamais sentis aussi bien.
 

Ils se mirent à table, Sarah s’installa quand Harm vint juste à côté d’elle. Trish posa beaucoup de questions pendant ce dîner. Harm lui dit :
 

-          Maman, pourquoi poses-tu toutes ces questions ?
-          J’aimerais juste savoir si c’est sérieux entre vous, je ne voudrais plus te retrouver comme il y a quelques mois…
 

 

 

Harm ne sachant plus quoi dire, regarda le sol, tandis que Sarah le regarda en se demandant ce que Trish avait voulu dire par là.
 

-          Harm, qu’est-ce que ta maman veut dire ??
 

Trish prit la parole…
 

-          Quand il a quitté Washington pour Londres, je l’ai vu très malheureux. Je ne savais pas ce qu’il s’était passé et je ne le sais toujours pas, mais je ne l’ai jamais vu comme ça. J’ai essayé de lui parler, il s’est renfermé sur lui-même. J’aurais tant voulu l’aider mais il ne m’en a pas laissé la possibilité …
-          Maman !!!
-          Harm, dit moi, c’est de ma faute n’est-ce pas ?
-          Non, c’est de notre faute à tous les deux. J’aurais pu tout faire pour te garder près de moi mais je ne l’ai pas fais… j’avais tellement peur que tu ne veuilles pas de moi. Alors quand tu m’as dit qu’il ne valait mieux ne rien dire, je me suis dit que tu ne voulais pas de moi, je n’ai rien dit et je suis parti en pensant que je pourrais t’oublier là-bas mais je n’y suis pas arrivé, c’était même pire…
-          Oohh !! Harm, je suis désolée, vraiment désolée, je me demande encore maintenant pourquoi je ne t’ai pas laissé parler. J’ai toujours tout compliqué entre nous, quand ce n’était pas moi c’était toi… mais maintenant je ne veux plus rien compliquer, je te veux toi, tout simplement, alors si tu veux encore de moi dans ta vie, alors je suis là …. Dit-elle doucement.
-          Tu sais bien que je te veux dans ma vie, je te l’ai dit ce matin, je t’aime Sarah, et je t’aimerais toute ma vie.
-          Je t’aime aussi Harm. Si tu savais comme j’ai été malheureuse moi aussi, sans toi ma vie n’a plus de sens.
 

Harm la prit dans ses bras, elle ne refusa pas l’étreinte. Ils restèrent enlacés quelques minutes.
 
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:56 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

-          Bon les enfants, je vais ranger la table, et me reposer un peu…
-          Vous voulez que je vous aide pour la vaisselle ??
-          Non, merci Sarah c’est très gentil de l’avoir proposé. Allez vous promenez sur la plage tous les deux, Franck va m’aider à ranger.
-          Merci maman, viens Sarah, allons nous promener…
-          Je te suis matelot.
 

Ils se baladèrent pendant une heure, quand Sarah demanda à Harm de se reposer un peu.
 

-          Je suis désolée Harm pour tout ce que je t’ai fais, je m’en veux, tu peux pas savoir … dit-elle tristement.
-          Il ne faut pas Sarah, il faut laisser le passé là ou il est, et avancer, maintenant le principal c’est nous deux…
-          Tu as raison, je vais essayer de ne plus penser au passé…
-          Tu verras, on va y arriver, avec le temps …
-          Oui, je crois en toi, je crois en nous …
 

Ils étaient enlacés, Sarah avait sa tête appuyée contre le torse de Harm, quand il mit sa main sous son menton pour lui faire tourner la tête. Il se pencha pour l’embrasser. Le baiser doux devint de plus en plus torride, ils se séparèrent par manque d’air. Il en voulait encore, pour ne jamais s’arrêter, mais Sarah mit fin au  baiser à contrecœur.
 

-          Harm, j’ai très envie de toi, mais je ne voudrais pas aller trop vite. Et en plus demain je me lève tôt, je vais rentrer, et me reposer un peu… dit-elle doucement.
-          D’accord…. Dit-il un peu déçu…
 

Voyant la mine déçue de Harm, Sarah ne put s’empêcher de lui faire un sourire. Il avait envie d’elle autant qu’elle avait envie de lui, mais il valait mieux prendre le temps.
 

-          Harm ?? Es-tu libre demain soir, car je trouve que j’ai déjà passé assez de soirées seules…
-          Toujours pour toi tu le sais bien. Tu viens ou je viens ??
-          Je viendrais. On commandera une pizza, et on regardera un DVD. J’en ai pas mal à la maison.
-          Mmhh ! Ca va rappeler des bons souvenirs…
-          Oui, c’est sûr, mais ne devons-nous pas laisser le passé là ou il est ???
-          Tout juste… dit-il, un sourire aux lèvres
 

Ils se levèrent et main dans la main, ils se dirigèrent vers la maison. Trish était installée dans le fauteuil, regardant un peu la télé.
 

-          Je viens vous dire bonsoir, et encore merci pour le bon repas. Je travaille demain, je me lève tôt.
-          Bonsoir Sarah, mais de rien vous êtes la bienvenue ici quand vous voulez…
-          Merci beaucoup, ça me touche énormément.
 

Les deux femmes s’étreignirent. Quand elle quitta la maison, Harm la suivit de près…
 

-          Je vais te raccompagner…
-          J’ai ma voiture devant chez toi matelot.
-          Ah oui, c’est vrai !! Dit-il tristement.
-          Hey ! soit pas si triste, on se voit demain, non ??
-          Bien sûr, j’ai bien l’impression que la journée va être longue…
 

Ils se dirigèrent vers la maison de Harm. Arrivés à la hauteur de la voiture de Sarah, il la prit dans ses bras, ils s’embrassèrent encore et encore. Cette fois-ci c’est Harm qui mit fin au baiser.
 

-          Je vais m’arrêter là, je crois que si je continue, je ne m’arrêterais plus… Dit-il d’une voix rauque.
-          Moi aussi… Je vais y aller, ça vaudra mieux, pour tous les deux. Dit-elle encore un peu essoufflée par les baisers.
 

Elle le lâcha, et se mit au volant. Elle démarra, lui n’avait toujours pas bouger, la regardant partir. Il venait de rentrer chez lui il y a quelques minutes, que l’on vient frapper à la porte. Etonné, il alla voir.
Il trouva Franck, un grand sourire aux lèvres.
 

 

-          Franck ??  Il y a quelque chose qui ne va pas ?
-          Non, tout va bien mais je voulais te parler un peu …
-          Bien, entre…
-          Merci.
 

Franck s’installa sur le fauteuil, Harm s’assois en face de lui.
 

-          J’ai réfléchis, depuis toute a l’heure en vous regardant…
-          Ah… Et ??
-          J’ai pensé à la proposition que je t’ai faite, est-ce que tu as réfléchis de ton côté ??
-          Un peu. C’est vrai que j’aimerais ouvrir mon propre cabinet, mais c’est énormément d’argent, et…
-          Pour l’argent, ne t’en fais surtout pas,  je voudrais te faire ce cadeau.
-          C’est très gentil de ta part, mais je n’ai jamais été très sympa avec toi, et toi au contraire toi tu as toujours été là pour moi…
-          Harm, je ne le vois pas comme ça. Je t’ai toujours compris, je ne t’en veux pas du tout, et maintenant j’aimerais qu’on laisse le passé là ou il est. Et je sais que tu es un très bon avocat, ça marcherait vraiment bien…
-          Tu parles comme Sarah…
-          Ah oui ??
-          Oui, elle dit que je devrais ouvrir mon cabinet et qu’il marcherait…
-          Ben écoute-la…
-          Oui, mais pour que ça marche, j’aimerais qu’elle et moi fassions équipe à nouveau, comme avant… Dit-il pensivement.
-          Ben il faut lui proposer, je suis sûr qu’elle te suivra.
-          Je lui en parlerais…
-          En attendant, voici l’adresse du cabinet que j’ai trouvé, il est à toi. Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serais là, ne l’oublie pas…
-          Merci, merci pour tout Franck.
 
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 10:57 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

Ils s’étreignirent, quand Franck quitta la maison, il alla prendre une douche, pour se coucher juste après. Le lendemain, Harm alla voir le cabinet dont Franck lui avait parlé. Il visita son nouveau cabinet. Il eut un sourire aux lèvres en voyant tout ça…
La journée passa assez vite, il avait été faire quelques courses et retourna chez lui, pour se doucher et se changer pour se rendre chez Sarah…
 

Maison de Sarah Mackenzie
San Diego
 

Harm frappa à la porte, quand Sarah apparut, vêtue d’un short blanc et un t-shirt bleu clair.
 

-          Bonsoir, Harm.
-          Bonsoir, Sarah.
-          Entre, fais comme chez toi.
-          Merci.
-          Pour toi, dit-il avec un grand sourire.
-          Merci Harm, j’adore les roses, tu es un amour…
-          Fais attention à mon égo… Dit-il en riant.
-          Ah oui,  c’est vrai que le tien est vraiment surdimensionné. Dit-elle amusée.
-          Sarah !!! Dit-il faussement vexée.
 

Il la prit dans ses bras, la serrant contre lui…
 

-          Tu ne peux pas savoir à quel point tu m’as manquée… dit-il.
-          Oh si !! Parce que tu m’as beaucoup manqué aussi… Le dîner sera près dans une demi-heure, allons nous installer sur la terrasse, il fait si bon dehors…
-          Je te suis…
 

Elle lui prit la main, entrelacèrent leurs doigts, et se dirigèrent vers la terrasse. Une fois arrivés, il s’installa sur une chaise.
 

-          Est-ce que tu veux boire quelque chose ?
-          Je veux bien un grand verre d’eau fraîche, merci.
-          Je t’apporte ça.
 

Elle revint quelques minutes plus tard, et remarqua que Harm était dans ses pensées.
 

-          Harm ?  Tu vas bien ?
-          Oui, désolé, je réfléchissais à un truc..
-          Et puis-je savoir quel truc ??
-          J’aimerais te demander quelque chose, mais prends ton temps pour répondre…
-          Tu me fais peur Harm, qu’est ce qu’il se passe ?
-          Voilà Franck est venu hier soir, juste après que tu sois partie et il m’a donné les clés de mon nouveau cabinet. Mais je lui ai dit que je n’étais pas sûr que ça ne marche, il m’a dit tout a fait la même chose que toi, qu’il savait que ça marcherais, alors je lui ai répondu … Pour que ça marche vraiment, j’aimerais refaire équipe avec ma partenaire, qu’elle soit mon associée… Mais ensuite, j’ai pensé à ta carrière et je ne voudrais surtout pas que tu fasses quelque chose que tu regretterais, alors voilà je te demande si tu voudrais être auprès de moi dans mon cabinet, être mon associée… Dit-il doucement.
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 11:00 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

-          ….
-          Sarah, je ne veux pas que tu me répondes trop vite, réfléchis bien. Pense à ta carrière aussi, quel que soit la réponse je ne changerais pas d’avis, je t’aime, et je t’aimerais toujours, que tu sois au Jag ou dans mon cabinet…
-          Harm, je ne sais pas quoi dire. Déjà je suis très heureuse que tu ais ton cabinet à toi, je te l’ai dis, ça marchera, et pour ta question laisse moi un peu de temps pour réfléchir, quand j’aurais pris ma décision, je te le ferais savoir …
-          Aucun problème Sarah, tu as tout le temps qu’il te faudra, mais j’aimerais te montrer tout de même les locaux, comme ça si tu as besoin d’un avocat tu sauras ou venir… dit-il en riant.
-          Demain après le travail, pourquoi pas …
-          Ok, dis moi, tu n’avais pas parlé de manger ???
-          Oh si bien sûr, ça doit être prêt maintenant, tu veux manger sur la terrasse ou dans la cuisine ?
-          Nous sommes très bien ici, tu veux que je t’aide à mettre la table ??
-          Je veux bien, merci
-          Dis moi ou se trouve tes assiettes, je ne connais pas ta maison… dit-il en riant.
-          Juste au dessus de l’évier...
-          Ok.
 

Ils se mirent à table, le repas se passa dans une ambiance bonne enfant. Quand ils eurent fini, ils s’installèrent dans le fauteuil, et Sarah mit un dvd…
 

-          Dis moi, le titre de ton film c’est quoi ?
 

-          « Un Noël inoubliable »
-          Nous sommes au mois de juin et tu regardes un film de Noël…
-          J’adore ce film. Quand tu verras cette fille, tu verras la réaction qu’elle à quand elle le rencontre. Ben j’étais un peu comme ça aussi, quand on s’est  rencontrés, j’ai essayé de le cacher le plus possible, un peu comme elle le fait… Mais ce qu’il y a aussi c’est qu’elle va se fiancer avec un autre …
-          Woaw, ben dit donc, il s’en passe des trucs dans ton film,  tu m’as mis l’eau à la bouche, fait le démarrer.
-          Ok, mais j’aimerais être dans tes bras pendant le film…
-          Viens là…
 

Ils s’installèrent, enlacés, regardant le film. Harm n’avait pas bougé d’un millimètre. À la fin, il regarda Sarah, des étoiles plein les yeux.
 

-          Sarah, tu n’étais tout de même pas à ce point là ??
-          Peut-être pas à ce point, mais quand tu me touches, ou que tu me regardes, j’ai les jambes qui flanche… Dit-elle timidement.
-          Sarah !! C’est pareil pour moi, quand tu es près de moi, j’ai du mal à me contenir, je n’ai jamais ressenti ça pour personne, même pas Diane. Et maintenant que je peux te tenir dans mes bras, je n’arrive plus à me retenir, dit-il en descendant son regard sur son entre jambe.
-          Harm, il n’y a rien de mal à cela. J’ai très envie de toi aussi, ça se voit moins chez nous les femmes, mais je suis dans le même état que toi. Mais j’ai peur que si nous couchons ensemble après tu me laisses là.
-          Je te l’ai dis, je te veux dans ma vie, pour le restant de ma vie, je ne partirais plus. D’ailleurs j’ai un petit cadeau pour te prouver que je t’appartiens…
 

Harm sortit de sa poche une petite boîte noire, et la donna à Sarah !!
 

-          Harm, qu’est-ce que c’est ?
-          Ouvres tu verras...
 

Sarah ouvra la boîte, et mis automatiquement sa main devant sa bouche, avec un « Oh » de surprise…
 

-          Je les ai bougées pour toi, pour venir près de toi. J’ai tout abandonné pour toi, alors je ne vais pas te quitter comme ça Sarah… Je ne veux plus te faire souffrir, nous avons assez souffert jusqu'à maintenant…
-          Oh Harm… Dit-elle les larmes aux yeux.
-          Sarah, je ne veux plus te voir pleurer, s’il te plaît, arrête tout de suite, sinon je m’y met avec toi …
-          Je t’aime. Dit-elle simplement.
-          Je t’aime aussi… Dit-il en l’embrassant.
 

Ils ne se lâchèrent plus, leurs baisers se firent de plus en plus  précis, Harm la prit dans ses bras.
 

-          Sarah guide moi… Dit-il d’un voix rauque.
-          Monte et deuxième porte à gauche…
 

Tout en montant, ils s’embrassèrent encore et encore, ils passèrent la nuit à faire l’amour. Le lendemain matin, Harm n’arrivait pas à dormir, il en avait rêvé pendant 10 ans, et c’était enfin arrivé, il n’arrivait pas à y croire. Il revint à la réalité quand il la sentit bouger.
 

-          Jour’ beau brun
-          Salut princesse.
-          Tu as bien dormi ?
-          Je n’ai pas pu dormir… T’avoir à côté de moi… Nue…. Impossible pour moi de dormir. Et toi, tu as bien dormie ??
-          Harm, tu es incorrigible, oui je n’ai jamais aussi bien dormi.
-          Je n’ai jamais passé une telle nuit,  Je t’aime mon amour.
-          Mmhh !! j’adore quand tu m’appelles mon amour…
-          Mon amour, mon cœur, mon ange, tous les petits surnoms que je trouverais, tu verras, tu en auras vite marre de moi, je suis très « pot de colle » quand je le veux…
-          Je ne te reconnais vraiment plus, tu as beaucoup changé, mais en bien je t’assure… Dit-elle en riant.
-          Je suis ravi que tu l’aies remarqué.
-          Je suis désolée, mais je vais devoir aller prendre ma douche, je vais devoir partir travailler, on se voit ce soir ??
-          Tu n’as pas besoin de poser la question… chez toi ou chez moi ?
-          Chez toi, je viendrais vers 19h
-          Ok, à propos, tu n’as pas besoin d’aide, dans ta douche ?? Je veux bien aller te laver le dos… Dit-il d’un air malicieux
-          Haaarrrmmm !!! Dit-elle faussement fâchée.
_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ginie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 6 266
Localisation: Dans les bras de Jackson hihi on y est trop bien !!!
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

Posté le: Lun 19 Nov - 11:03 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

-          Quoi ??? Je posais une question, c’est tout !!
 

Elle partit sous la douche, puis partit au Jag. Elle avait la tête dans les nuages mais il fallait revenir sur terre. Il fallait bien travailler un peu, quand elle pensa à la « demande » de Harm, est-ce qu’elle devait accepter ? Elle allait y réfléchir, il attendait une réponse, fallait pas attendre trop longtemps.
 

Les jours, les semaines passèrent, ils ne se séparaient plus. Quand il lui avait dit qu’il ouvrait son cabinet, elle devait lui dire sa réponse…
 

-          Harm, j’aimerais parler…
-          Qu’est-ce qu’il se passe Sarah ?? Tu es malade ?
-          Non Harm, je vais bien, j’aimerais te dire quelque chose…
-          Dis-moi…
-          Voilà… J’ai donné ma démission… J’aimerais si tu le veux toujours, travailler avec toi, dans ton cabinet, être toute la journée avec toi…
-          Sarah !!!! Bien sûr que je te veux avec moi, tu le sais bien. Je suis l’homme le plus heureux du monde…
-          Harm !!! Dit-elle les larmes aux yeux.
 

Il la prit dans ses bras, l’étreinte dura quelques minutes. Il se releva, et dit :
 

-          J’ai encore quelque chose à te demander…
-          Encore une demande, dit-elle en riant.
-          Oui, attends moi une minute.
-          Je ne vais pas partir matelot…
 

Il partit en direction de sa chambre, il prit une petite boite, qui se trouvait dans sa table de nuit. Il redescendit en cachant la boîte derrière son dos. Il avait un grand sourire sur la figure, quand il arriva près de Sarah, il se mit à genoux devant elle. Sarah se demandait ce qu’il faisait.
 

-          Harm, qu’est-ce que tu fais ?
-          Voilà, je prends mon courage à deux mains, et je te demande  si tu voudrais devenir ma femme, pour le reste de notre vie ???
-          Oh Harm…. Bien sûr que je veux devenir ta femme, tu sais que je t’aime plus que tout. Dit-elle en pleurant.
 

Il se releva, passa la bague au doigt de Sarah. Ils s’embrassèrent encore et encore, ils passèrent une nuit magique. Les jours passèrent, Sarah avait commencé à travailler avec Harm, tout allait bien, le cabinet marchait très bien. Trois mois plus tard, ils se marièrent à La Jolla, le jour de l’anniversaire de Harm, le 25 Octobre. Harriet, Bud, A.J.Chegwidden, Sturgis étaient présents, ils passèrent la plus belle journée de leurs vies.
 

Noël arriva vite, Sarah ne savait pas quoi offrir à Harm, elle avait rendez-vous chez son médecin, qui lui annonça un petit miracle. Elle était enceinte de deux mois, elle n’arrivait pas à y croire, il avait tenu sa promesse…
 

Le soir de Noël
Maison Rabb
San Diego
 

Ils étaient tous près du feu ouvert, entrain de déballer leurs cadeaux, quand ce fût le tour de Sarah…
 

-          Harm, je suis désolée, mais je n’ai pas trouvé de cadeau pour toi, tu devras attendre, avant de l’avoir…
-          Sarah, ce n’est pas grave, moi j’ai le tien…
-          Moi aussi, mais je ne saurais que te montrer une photo…
-          Une photo ??
-          Oui… Tiens…
 

Il prit l’échographie dans les mains, quand on entendit un cri de joie, venant de Trish…
 

-          Sarah, je ne comprends pas mon ange, explique-toi…
-          Tu auras ton cadeau dans 7mois, donne moi ta main…
 

Elle lui prit sa main et la mit sur son ventre…
 

-          Sarah… Nous allons avoir un bébé ??
-          Oui, Harm, nous allons avoir un bébé. Tu as tenu ta promesse, tu m’as fais le plus beau des cadeaux.
-          Sarah, je suis l’homme le plus heureux du monde. Mais quand est-ce que … ????
-          La nuit de noce, mon amour…
-          Mmmmhhhh !!! dit-il en repensant à ces moments là…
 

Il la prit dans ses bras, il passa un Noël inoubliable.
 

Quelques mois plus tard, arriva le petit Alexandre.
Il avait l’impatience de sa maman et l’assurance de son papa. A chaque fois que Sarah regardait son fils, elle ne pouvait s’empêcher d’y voir 10 ans d’amitié …. D’amour entre 2 êtres qui avaient fini par se trouver… Peut-être qu’un jour, quand Alexandre sera plus grand, leurs parents lui raconteront comment une simple rencontre dans une roseraie a changé leurs vies…  et comment de l’amitié ils sont passés à l’amour…
 

 Fin.







_________________
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sedb
Membres du coeur
Membres du coeur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 302

Posté le: Lun 19 Nov - 19:30 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

Toujours aussi génial....

 
Revenir en haut
Cam
Membres
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2007
Messages: 4 960
Localisation: Alsace
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent

Posté le: Lun 19 Nov - 23:22 (2007)    Sujet du message: Avec le temps... Répondre en citant

Toujours aussi super

BRAVO
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 11:18 (2017)    Sujet du message: Avec le temps...

 
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
bg bd
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur David James Elliott Index du Forum -> FanFic -> Tout public -> Ginie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
 
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
bg bd

hg hd
Forum Optimis pour Mozilla FireFox ou Internet Explorer 7 avec une rsoltion de 1024 x 768.
bg bd

hg hd
:: CoolVista Thme PHPBB2 par CiRvEnT :: http://www.coolxp.fr :: CoolXP - 2007 ::
bg bd